Plein écran
© photo_news

Six milliards de dollars pour les victimes du 11 Septembre

Un juge fédéral américain a formellement ordonné mercredi que soient versés par l'Iran, le Hezbollah et d'autres entités dont les Talibans et Al-Qaïda, 6,048 milliards de dollars aux victimes du 11-Septembre.

L'Iran a toujours nié toute responsabilité dans les attentats qui ont fait près de 3.000 morts, mais il figure dans une liste d'accusés, avec le Guide suprême iranien (l'Ayatollah Ali Khamenei), le mouvement chiite libanais Hezbollah, Oussama ben Laden, les talibans et le réseau Al-Qaïda.

L'ordre du juge George Daniels, du tribunal de Manhattan, valide un jugement par défaut datant du 22 décembre dans la procédure "Havlish contre Ben Laden", du nom de Fiona Havlish, une femme ayant perdu son mari dans les attentats de New York.

Cette décision fixe le total des dommages et intérêts à 6,048 milliards de dollars, à répartir entre les familles de 47 victimes associées à cette plainte, selon des montants prenant en compte leur degré de parenté avec les personnes décédées.

Ils se décomposent notamment en dommages économiques (394,277 millions de dollars) dommages punitifs (4,6 milliards de dollars), et intérêts (968 millions).

 

 

 

 

  1. Le jour où le vol MH17 s’est crashé, c’est lui qui a été chargé de rassembler les restes des corps des victimes

    Le jour où le vol MH17 s’est crashé, c’est lui qui a été chargé de rassembler les restes des corps des victimes

    Quand le vol MH17 de Malaysia Airlines qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur s’est crashé, c’est lui qu’on a appelé. Le sergent Rod Anderson était le commandant de la Disaster Victim Identification pour la police fédérale australienne. C’est lui qui a été chargé d’identifier les victimes et de rendre les dépouilles à leurs familles. Pour rappel, 238 personnes dont 15 membres d’équipage ont perdu la vie le 17 juillet 2014.