Plein écran
© EPA

Soupçonné d'avoir utilisé des fuites russes, Corbyn dénonce une "théorie du complot"

Le chef du parti travailliste britannique Jeremy Corbyn a qualifié de "théorie du complot" des affirmations selon lesquelles des documents gouvernementaux qu'il a utilisés dans sa campagne après des fuites sur internet auraient une origine russe.

Il y a une semaine, le chef du Labour avait brandi 450 pages de documents qui prouvaient selon lui que le gouvernement voulait "vendre" aux Américains le système de santé britannique (NHS), l'un des enjeux-clés du scrutin de jeudi prochain.

Le document avait d'abord été publié sur le réseau social Reddit, qui pense que cette fuite "faisait partie d'une campagne identifiée comme provenant de Russie". Le réseau social a fermé 61 comptes suspects.

Sur la BBC, la ministre de la Culture Nicky Morgan a jugé samedi "extrêmement grave" que les documents qui ont fuité pendant la campagne électorale puissent être liés à une campagne provenant du Russie.

“Théorie du complot”

"Absurde", a répondu Jeremy Corbyn, accusant le Premier ministre Boris Johnson de "théorie du complot" tardive et soulignant que personne n'a contesté l'authenticité de ces documents, dont il s'est refusé à préciser la provenance.

Le leader de l'opposition, dont le parti accuse un retard d'une dizaine de points dans les sondages, a appelé Boris Johnson à "apporter des réponses, ce qu'il refuse de faire, au sujet des donations russes" au parti conservateur. Il lui a également reproché le report d'un rapport sur les soupçons d'ingérence russe dans la politique britannique.

Les documents utilisés par les travaillistes au sujet du NHS "n'ont pas prouvé ce que Jeremy Corbyn et le Labour espéraient qu'ils prouvent, je crains que ce ne soit qu'une autre diversion", a déclaré samedi Boris Johnson.

  1. Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge
    Play

    Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge

    Un trentenaire roumain, qui avait caché une trentaine de téléphones volés dans le short cycliste qu’il portait sous ses vêtements, a été arrêté mardi passé aux Pays-Bas, en marge d’un concert de Sum 41 dans la salle AFAS Live à Amsterdam, grâce à un tuyau de la police belge, suite au vol similaire d’une cinquantaine de téléphones lors d’un concert du même groupe canadien le 14 janvier à la Lotto Arena à Anvers.
  2. Une nouvelle demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée

    Une nouvelle demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée

    La cour d'appel de Paris a à nouveau rejeté lundi une demande de mise en liberté du maire de Levallois-Perret Patrick Balkany, 71 ans, une semaine avant l'ouverture de son procès en appel pour blanchiment aggravé. La cour a également rejeté une demande d'abaissement de la caution de 500.000 euros imposée à l'élu - actuellement incarcéré à la prison parisienne de la Santé - dans le cadre du contrôle judiciaire accordé après sa condamnation pour fraude fiscale.