Succès du meeting en faveur du putsch en Mauritanie

Plus de 22.000 personnes, selon la police, et plus de 30.000 selon les organisateurs, participaient lundi après-midi à Nouakchott à un meeting de soutien au coup d'Etat militaire du 6 août en Mauritanie, qui avait renversé le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

Une source policière sur place a déclaré à un correspondant que "de 22.000 à 25.000" personnes étaient réunies dans le stade olympique de Nouakchott. Selon l'un des organisateurs du meeting, Moudir Ould Bouna, cadre démissionnaire du parti du président renversé, "plus de 30.000 personnes" étaient présentes.

Un orateur s'exprimant en arabe, depuis une tribune couverte, a déclaré que ce "meeting du défi" était "un message clair et éloquent, à l'opinion nationale et internationale", montrant la "cohésion de l'écrasante majorité du peuple mauritanien en faveur du putsch". uarante et un partis politiques sur les 59 de Mauritanie avaient auparavant annoncé la création d'une "coordination pour le soutien" au coup d'Etat et à la junte dirigée par le général Mohamed Ould Abdel Aziz.

La semaine dernière, plus des deux-tiers des parlementaires avaient affirmé leur soutien au putsch, tout comme 191 maires sur les 216 du pays. (afp)

  1. Donald Trump: "Les gens doivent tirer la chasse d'eau 10 fois, 15 fois!"

    Donald Trump: "Les gens doivent tirer la chasse d'eau 10 fois, 15 fois!"

    Depuis son arrivée au pouvoir, il y a près de trois ans, Donald Trump dénonce inlassablement les règlementations environnementales, trop nombreuses et souvent inutiles à ses yeux. Après les ampoules à économie d'énergie, moquées lors des meetings de campagne "Make America Great Again", le président américain s'est lancé vendredi dans un nouveau combat: les mécanismes visant à économiser l'eau dans les toilettes.
  2. L’auteur de la fusillade sur la base navale en Floride est un Saoudien en formation militaire

    L’auteur de la fusillade sur la base navale en Floride est un Saoudien en formation militaire

    Un homme identifié comme un Saoudien en formation militaire a ouvert le feu vendredi dans une base navale en Floride, trois jours après une attaque similaire à Pearl Harbor, faisant trois morts avant d'être tué par la police. La fusillade a eu lieu dans une des salles de cours de la base aéronavale américaine de Pensacola, a indiqué David Morgan, le shérif du comté d'Escambia, sans préciser l'identité, l'arme ou le mobile du tireur.