Plein écran
© belga

Syrie: l'armée reprend un secteur rebelle clé de Homs

L'armée syrienne, appuyée par le Hezbollah, s'apprêtait dimanche à prendre le dernier carré de Khaldiyé, le plus grand quartier rebelle de Homs, troisième ville de Syrie et surnommée "capitale de la révolution" par les militants.

La prise de Khaldiyé, devenu un des symboles de la rébellion contre Bachar al-Assad, signifierait que le régime n'aurait plus devant lui que quelques quartiers rebelles notamment dans le vieux Homs avant la chute totale de la troisième ville de Syrie.

Le régime, fort de son armée de l'air, de son artillerie et appuyé par le puissant Hezbollah dans sa guerre contre les rebelle, avait lancé il y a 29 jours l'offensive contre ce quartier du nord de la ville, espérant rééditer son succès militaire de Qousseir, bastion insurgé dans la province de Homs repris en juin après une résistance farouche d'un an. La télévision d'Etat syrienne a annoncé que l'armée contrôle "la quasi-totalité" du secteur et montré des images d'immeubles effondrés, de décombres jonchant les rues et de corps, vraisemblablement de combattants.

Un officier de l'armée interviewé par la chaîne a affirmé qu'il "ne reste plus que le nord du secteur qui sera libéré dans les prochaines 24 heures". "L'armée et le Hezbollah contrôlent Khaldiyé en majorité et les combats se concentrent désormais dans les périphéries nord et sud du quartier", a indiqué de son côté à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Samedi, l'armée s'est emparée de la mosquée historique Khaled Ben walid, dans le centre du quartier, selon l'OSDH et les médias officiels. Egalement sur place, la chaîne panarabe Al Mayadeen, basée à Beyrouth, a montré des images de l'intérieur de la mosquée connue pour son architecture mamelouke, et où des soldats ont suspendu un drapeau syrien en signe de victoire.

  1. Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge
    Play

    Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge

    Un trentenaire roumain, qui avait caché une trentaine de téléphones volés dans le short cycliste qu’il portait sous ses vêtements, a été arrêté mardi passé aux Pays-Bas, en marge d’un concert de Sum 41 dans la salle AFAS Live à Amsterdam, grâce à un tuyau de la police belge, suite au vol similaire d’une cinquantaine de téléphones lors d’un concert du même groupe canadien le 14 janvier à la Lotto Arena à Anvers.
  2. Une nouvelle demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée

    Une nouvelle demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée

    La cour d'appel de Paris a à nouveau rejeté lundi une demande de mise en liberté du maire de Levallois-Perret Patrick Balkany, 71 ans, une semaine avant l'ouverture de son procès en appel pour blanchiment aggravé. La cour a également rejeté une demande d'abaissement de la caution de 500.000 euros imposée à l'élu - actuellement incarcéré à la prison parisienne de la Santé - dans le cadre du contrôle judiciaire accordé après sa condamnation pour fraude fiscale.