Plein écran
Christiane Taubira, ministre de la Justice © afp

Taubira comparée à un singe: l'ex-candidate et le FN en appel

UpdateL'ex-candidate FN aux municipales à Rethel (Ardennes) va faire appel de sa condamnation à neuf mois de prison ferme pour avoir comparé la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, à un singe, a-t-elle déclaré mercredi à l'AFP.

"C'est totalement disproportionné, j'ai été très choquée d'apprendre ce jugement. Les criminels sont condamnés et ont un bracelet et moi on me donne de la prison ferme", a déclaré Anne-Sophie Leclère, condamnée mardi par le tribunal de grande instance de Cayenne.

Le dirigeant du Front national Florian Philippot a lui déclaré que le FN ferait "évidemment appel" de la décision, "illégale" a-t-il dit, du tribunal de Cayenne l'ayant condamné à 30.000 euros d'amende solidairement aux neuf mois de prison ferme infligés à une ex-candidate qui avait comparé Christiane Taubira à un singe.

"Le Front national, comme parti politique, se retrouve condamné. A quel titre? Le Front national n'a jamais donné les moyens à Mme (Anne-Sophie) Leclère d'avoir ces propos-là. Dans le droit français, il n'y a pas de responsabilité pénale d'une personne morale pour un délit relatif à la liberté d'expression. Ce jugement n'a pas de légalité, nous irons évidemment en appel", a déclaré M. Philippot mercredi sur RMC et BFMTV.

Anne-Sophie Leclère, ex-tête de liste FN aux municipales à Rethel (Ardennes), a été condamnée mardi par le tribunal de grande instance de Cayenne à neuf mois de prison ferme et 5 ans d'inéligibilité pour avoir comparé la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, à un singe lors d'un reportage diffusé sur France 2 le 17 octobre.

"Nous avions condamné ce qu'avait fait et dit à l'époque Mme Leclère, elle avait été exclue dans l'heure du Front national, désinvestie de sa position aux élections municipales. Très bien. Qu'elle soit condamnée politiquement, nous l'avons fait. Qu'elle soit condamnée judiciairement, probablement, mais pas dans ces proportions. C'est grotesquement disproportionné, ça n'a strictement aucun sens", a estimé M. Philippot.