Plein écran
© epa

Theresa May limoge son ministre de la Défense après des soupçons d'espionnage

La Première ministre Theresa May a limogé son ministre de la Défense, en raison de son implication dans les fuites concernant la décision britannique d'autoriser une participation de l'équipementier chinois Huawei au réseau 5G, a annoncé Downing Street mercredi soir.

"La Première ministre a ce soir demandé à Gavin Williamson de quitter le gouvernement, après avoir perdu confiance dans sa capacité à assumer les fonctions de ministre de la Défense et de membre de son cabinet", a annoncé Downing Street, précisant que la cheffe du gouvernement avait été "informée de (la) conduite" du ministre à l'issue d'une enquête sur ces fuites.

Dans une lettre envoyée à son ministre, Theresa May écrit avoir des "preuves irréfutables" de sa responsabilité, ajoutant qu'il n'y a "aucune autre version crédible des événements pour expliquer cette fuite". La dirigeante conservatrice a qualifié l'affaire d'"extrêmement grave et de profondément décevante".

Polémique depuis une semaine
Dans une lettre à Theresa May publiée sur son compte Twitter, M. Williamson "nie vigoureusement" toute responsabilité. Il a affirmé à SkyNews que son limogeage était une "décision prise pour des raisons politiques".

M. Williamson, 42 ans, est remplacé par la ministre au Développement international, l'eurosceptique Penny Mordaunt, a également annoncé Downing Street. Mme Mordaunt, 46 ans, devient la première femme à obtenir ce poste stratégique. Le scandale lié aux fuites dans la presse concernant la décision d'autoriser une participation de l'équipementier chinois Huawei au réseau 5G au Royaume-Uni ébranle depuis plus d'une semaine le gouvernement britannique.

Cette affaire survient alors que les membres du gouvernement britannique soignent leur image pour se positionner en tant que successeur potentiel à Theresa May, très affaiblie dans son camp par sa gestion du dossier du Brexit.