Abdelmalek Sellal, Premier ministre algérien.
Plein écran
Abdelmalek Sellal, Premier ministre algérien. © afp

Trente-sept étrangers de huit nationalités différentes tués en Algérie

Trente-sept étrangers, un Algérien et 29 assaillants ont été tués lors de l'attaque et de la prise d'otages par un groupe islamiste de centaines d'employés dans un complexe gazier du Sahara algérien, a annoncé lundi le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal.

  1. Ex-otage en Algérie: "J'ai cru que c'était fini pour moi"

    Ex-otage en Algérie: "J'ai cru que c'était fini pour moi"

    L'ex-otage français Alexandre Berceaux, libéré par l'armée algérienne après 40 heures de détention sur un site gazier, a cru mourir en voyant les militaires entrer dans sa cachette, les confondant avec les terroristes, a-t-il raconté dimanche. "Je ne savais pas que c'était eux", a déclaré le Français de 32 ans en évoquant les forces spéciales algériennes, venues lui porter secours sur le site d'In Amenas, à 1.300 km au sud-est d'Alger.