Plein écran
© afp

Trois morts dans de violents combats à Tripoli au Liban

Un cheikh sunnite a été tué vendredi par un tireur embusqué à Tripoli, la grande ville du nord du Liban, provoquant de nouveaux combats liés au conflit en Syrie qui ont fait deux autres morts.

La mort du cheikh de 28 ans, Khaled el-Baradei, a provoqué de violents affrontements déclenchés à l'aube après un fragile cessez-le-feu entre le quartier alaouite de Jabal Mohsen (nord-est) et le quartier sunnite de Qobbé (est). C'est dans ce quartier qu'une deuxième personne blessée a succombé à ses blessures. La troisième victime est un habitant du quartier voisin sunnite de Bab el-Tebbaneh (nord). Selon des sources médicales, un technicien et une journaliste de Sky News Arabia ont été légèrement blessés par des balles perdues au pied et à la tête près de Bab el-Tebanneh. Les combats à l'arme automatique et au lance-roquettes ont provoqué d'importants incendies dans ces quartiers pauvres de la grande ville portuaire. En début de matinée, les miliciens des deux bords se sont retirés à bord de mobylettes et les armes se sont tues. Six magasins ont été incendiés dans le centre-ville, dont quatre appartenant des alaouites. Les combats, entamés lundi, ont fait au total au moins 14 morts et 86 blessés. Ils opposent depuis cinq jours des hommes de Jabal Mohsen, partisans du régime syrien contrôlé par le clan alaouite du président Bachar al-Assad, à leurs rivaux de Bab el-Tebbaneh et Qobbé, hostiles au pouvoir à Damas.

  1. Emmanuel Macron "fera le maximum" pour éviter une escalade entre les Etats-Unis et l’Iran

    Emmanuel Macron "fera le maximum" pour éviter une escalade entre les E­tats-Unis et l’Iran

    Le président français Emmanuel Macron a promis jeudi à Tokyo qu'il ferait "le maximum" dans les prochains jours pour "éviter une escalade militaire" entre l'Iran et les Etats-Unis. "On fera le maximum" pour que "personne ne commette l'irréparable", a-t-il déclaré à la presse au deuxième jour de sa visite au Japon. "Il est essentiel aujourd'hui que l'ensemble des acteurs diminuent la tension", a-t-il ajouté.