Plein écran
Archives. © epa

Trois skieurs périssent dans une avalanche en Suisse

Trois skieurs de randonnée sont décédés après avoir été emportés par une avalanche dans les Alpes suisses, a annoncé la police dimanche en précisant qu'ils étaient probablement espagnols.

Deux autres membres du groupe ont été retrouvés en vie.

Les cinq faisaient partie d'un groupe qui faisaient samedi de la randonnée à ski, en direction de la station de ski de Fiescheralp, dans le canton suisse du Valais.

"Selon l'enquête, les victimes seraient d'origine espagnole. L'identification formelle des personnes décédées est en cours", a indiqué la police valaisanne dans un communiqué.

Lorsqu'ils se trouvaient à l'altitude de 2.450 mètres, vers 16h45, une avalanche s'est déclenchée et a emporté les cinq randonneurs.

"Un autre groupe se trouvant dans le secteur a constaté le déclenchement de la coulée et a pu informer la centrale de la police cantonale. Ces personnes ont entrepris les premières recherches", a expliqué le communiqué.

Les cinq randonneurs emportés portaient des appareils de détection en cas d'avalanche. Deux d'entre eux ont été découverts, "légèrement blessés, et acheminés à l'hôpital" de Viège, samedi soir, grâce à un hélicoptère.

Les trois autres personnes ont également été retrouvées, mais sans vie. Toutefois en raison des conditions météorologiques et de la mauvaise visibilité, l'intervention des secouristes a dû être interrompue durant la nuit de samedi à dimanche.

La police souligne que "dès que les conditions météorologiques le permettront, la récupération des victimes se poursuivra ce dimanche".

Le 29 mars, la police cantonale du Valais avait indiqué que les dernières chutes de neige associées à des vents ont provoqué une augmentation du danger d'avalanches particulièrement au-dessus de 2.000 mètres d'altitude.

  1. Reprise des traitements de Vincent Lambert: “Du sadisme pur”
    Mise à jour

    Les parents de Vincent Lambert obtiennent la reprise des soins en appel: “Du sadisme pur”

    La cour d’appel de Paris a ordonné lundi soir le rétablissement des traitements visant à le maintenir en vie, interrompus depuis lundi matin, jusqu’à ce qu’un comité de l’ONU se prononce sur le fond de son dossier. Les avocats des parents du Français Vincent Lambert sont attendus mardi matin au centre hospitalier de Reims pour vérifier la reprise, au moins provisoire, des soins.