Justin Trudeau.
Plein écran
Justin Trudeau. © AFP

Trudeau reste en isolement après la guérison de sa femme

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a indiqué dimanche qu'il demeurerait en isolement pour le moment malgré la guérison de son épouse, qui avait été contaminée par le nouveau coronavirus.

M. Trudeau a expliqué que, même si son épouse et lui avaient pris des précautions, il avait vécu sous le même toit qu'une personne "qui jusqu'à il y a quelques jours avait le Covid-19" et qu'il "aurait pu l'attraper".

"Je dois donc continuer à rester en isolement", le temps de s'assurer qu'il n'a pas contracté le virus, ce qui pourrait prendre jusqu'à 14 jours, a indiqué M. Trudeau au cours de son point de presse quotidien.

"On arrive à coordonner et à faire le travail nécessaire" pour le bon fonctionnement du gouvernement, a-t-il assuré en soulignant qu'il suivait les recommandations des spécialistes de la santé et appliquait ce qu'il demande de faire à ses concitoyens.

Le Premier ministre avait dû se mettre en isolement et au télétravail dans sa résidence lorsque son épouse Sophie Grégoire Trudeau avait été testée positive au coronavirus, le 12 mars, au retour d'un déplacement à Londres. Elle a annoncé samedi soir qu'elle était guérie et avait reçu le feu vert des médecins.

6.243 cas confirmés et 63 décès

M. Trudeau a d'autre part annoncé de nouvelles mesures financières pour aider les Canadiens vulnérables, en particulier les enfants et les personnes âgées, "à faire face à l'impact de la pandémie du Covid-19". "Dans un pays comme le Canada, personne ne devrait être laissé pour compte", a-t-il lancé.

Interrogé sur un éventuel recours aux forces armées canadiennes pour s'assurer du respect des restrictions décrétées par les autorités, le Premier ministre a déclaré qu'il n'y avait pas de plans dans ce sens pour le moment.

La cheffe de l'Agence de la santé publique du Canada, le Dr Theresa Tam, a par ailleurs indiqué qu'elle avait commis une erreur en relevant samedi que 30% des personnes hospitalisées au Canada avaient moins de 40 ans. Ce pourcentage est en fait de 12%, a-t-elle précisé lors d'un point de presse dimanche.

Elle a appelé les Canadiens rentrant dans leur pays à respecter strictement la période obligatoire de 14 jours de confinement. Elle visait en particulier les "snowbirds", le surnom des nombreux Canadiens passant une bonne partie de l'hiver dans le sud des États-Unis, qui sont nombreux à revenir au Canada ces jours-ci.

Le nombre des Canadiens contaminés par le virus se montait dimanche à 6.243 et celui des décès à 63, selon les derniers chiffres disponibles.