Plein écran
Donald Tusk, président du Conseil européen. © AFP

Tusk: “Ce n'est pas un cessez-le-feu, c'est une demande de capitulation pour les Kurdes”

Le président du Conseil européen, Donald Tusk a estimé vendredi que la trêve négociée par les États-Unis avec la Turquie n'était pas un réel "cessez-le-feu" mais une "capitulation" demandée aux Kurdes. 

“La situation est assez évidente. Ce prétendu ‘cessez-le-feu’ n'est pas ce à quoi nous nous attendions. En fait, ce n'est pas un cessez-le-feu, c'est une demande de capitulation pour les Kurdes ", a-t-il déclaré, à l'issue d'une réunion des dirigeants de l'UE à Bruxelles.