Plein écran
© AFP

Typhon Hagibis: au moins 35 morts au Japon

MISE À JOURAu moins 35 personnes ont été tuées, selon les médias japonais, par le passage dévastateur du typhon Hagibis alors que 110.000 secouristes s’apprêtaient dimanche soir à passer la nuit à venir en aide aux habitants piégés par les nombreuses inondations.

Maisons submergées, glissements de terrain, cours d’eau en furie: la tempête chargée de pluies d’une intensité record a semé la désolation en traversant le centre et l’est du Japon dans la nuit de samedi à dimanche.

Des habitants ont été ensevelis dans des glissements de terrain, noyés dans leurs habitations ou dans leurs véhicules emportés par les eaux, parmi lesquels un enfant dont le corps a été retrouvé dans une rivière.

Dimanche soir, les médias locaux recensaient 35 morts et 11 disparus.

D’importantes inondations affectaient toujours la région centrale de Nagano, où une digue a lâché, déversant les eaux de la rivière Chikuma sur une zone résidentielle dont les habitations étaient inondées jusqu’au premier étage.

“Actuellement 110.000 policiers, pompiers, garde-côtes et soldats des Forces d’autodéfense font tout leur possible dans les opérations de recherche et de sauvetage et cela devrait continuer toute la nuit”, a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe.

Parmi eux, 31.000 soldats équipés de 130 aéronefs. Des images de la NHK ont montré l’un de leurs hélicoptères en train d’hélitreuiller des habitants depuis les toits dans la région de Nagano.

Une septuagénaire, que l’on tentait de hisser dans un hélicoptère à Iwaki dans la région de Fukushima (nord-ouest), a fait une chute mortelle de 40 mètres, a rapporté à l’AFP un porte-parole des pompiers de Tokyo.

À Kawagoe (nord-ouest de Tokyo), des secouristes évacuaient dans des canots pneumatiques des personnes âgées, certaines toujours en fauteuil roulant, dont la maison de retraite était cernée par les inondations, a constaté l’AFP sur place.

Plein écran
© REUTERS