Un ado donne des leçons d'économie au gouverment américain

VideoSuvir Mirchandani, 14 ans, a trouvé la solution pour faire économiser 400 millions de dollars (290 millions d'euros) à l'Etat américain.

Suvir Mirchandani est un élève du collège Dorseyville (Pittsburgh). Cet adolescent de 14 ans souhaite faire réaliser des économies à son établissement scolaire. Et tout démarre par un simple travail scolaire en se penchant sur la question de la consommation d'encre lors d'impressions de documents dans son établissement scolaire.

"Même si les dépenses d'impression ont été diminuées ces dernières années, elles continuent d'être élevées et une petite baisse dans ce type de dépenses, notamment grâce à un changement de police, pourrait entraîner des économies considérables", a humblement souligné Suvir Mirchandani à son enseignant Peter Pinko.

Une question de police
Toujours selon l'adolescent, la police Garamond est la moins consommatrice en encre. Ce résultat, il l'a obtenu grâce au logiciel APFill® Ink Coverage Software. Il lui permet de mesurer la quantité d'encre consommée pour chaque lettre lors de l'impression. Lors de ses recherches, il s'est essentiellement concentré sur les lettres e, t, a, o et r, et teste les polices Garamond, Times New Roman, Century Gothic ainsi que Comic Sans. Résultat des courses: une consommation réduite de 24%, soit 21.000 dollars par an au collège Dorseyville situé à Pittsburgh.

A l'échelle nationale, en suivant les conseils de Suvir Mirchandani, l'Etat américain pourrait économiser plus de 400 millions de dollars (290 millions d'euros). Bonne pioche !

  1. Une journaliste de “Quotidien” convoquée par les services secrets: les cas se multiplient en France
    Play

    Une journalis­te de “Quotidien” convoquée par les services secrets: les cas se multi­plient en France

    De nombreuses voix ont dénoncé mercredi en France de nouvelles convocations de journalistes par les services secrets pour des affaires touchant de près le régime du président Emmanuel Macron. Dernière en date, une journaliste de l'émission "Quotidien", sur la chaîne de télévision TMC, a révélé mercredi soir avoir été convoquée en février par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour une enquête sur les ventes d'armes françaises à l'Arabie Saoudite.