Plein écran
© Thinkstock

Un ado lance une tranche de fromage sur un camarade de classe, qui décède

Un adolescent britannique, allergique aux produits laitiers, est décédé dix jours après avoir reçu une tranche de fromage dans le cou.

Karanbir Singh Cheema, un Britannique de 13 ans, également surnommé Karan, est décédé le 9 juillet 2017, dix jours après avoir reçu dans le cou, une tranche de fromage lancée par un camarade de classe

L'enquête sur la mort de jeune garçon a débuté cette semaine. Une enquête préliminaire en septembre 2018 a montré que Karanbir, étudiant à l'école William Perkin Church d'Angleterre à Greenford près de Londres, était décédé des suites d'une grave réaction allergique à une tranche de fromage.

De nouveaux éléments dont le témoignage d'un professeur ont été dévoilés. Lucjan Santos, l'un des professeurs du jeune garçon, a déclaré lors de l'enquête judiciaire que Karan lui avait fait part des faits lors d'une pause de midi. "Il m'a dit: 'il a mis du fromage dans mon col sans raison', puis il a pointé du doigt sa nuque", a déclaré l'enseignant. L'adolescent aurait alors expliqué avoir une allergie au fromage. Le professeur a ajouté que Karan semblait calme et parlait calmement. 

"Je vais mourir"
Mais au bout de quelques minutes, le cou de l'adolescent est devenu rouge vif. Il n'arrêtait pas de se gratter le cou, saignant et luttant pour respirer. Bonny Campbell, membre du corps professoral, a expliqué que Kara a enlevé son t-shirt et a crié: "Je vais mourir." L'adolescent a alors reçu un traitement pour ses symptômes allergiques. 

Karan avait de multiples allergies alimentaires, notamment au blé, au gluten, aux produits laitiers ainsi qu'aux noix, d'après les dires de ses enseignants. Le garçon de 15 ans qui avait jeté la tranche de fromage "aussi gros qu'un post-it" à Karan Cheema a affirmé qu'il était au courant de certaines allergies de Karan Cheema, mais qu'il ne savait pas qu'il était également allergique au fromage.

Selon les enquêteurs, le camarade qui aurait donné le fromage au lanceur, était, lui, au courant des allergies de Karan aux produits laitiers, mais a assuré qu'il ne savait pas que le fromage était un produit laitier.

L'enquête se poursuit.