Hitler recevait des nazis de haut rang et des membres de la Gestapo à l’hôtel “Zum Türken", situé dans le sud de l’Allemagne.
Plein écran
Hitler recevait des nazis de haut rang et des membres de la Gestapo à l’hôtel “Zum Türken", situé dans le sud de l’Allemagne. © Wikipedia Commons / AP

Un ancien hôtel utilisé par Hitler à vendre pour 3,6 millions d'euros

L’hôtel “Zum Türken”, situé dans le village allemand de Berchtesgaden, est à vendre pour 3,6 millions d’euros. Mais derrière ce joli bâtiment traditionnel se cache un sombre passé. Adolf Hitler avait pour habitude d’y recevoir des nazis de haut rang et des membres de la Gestapo durant ses vacances. 

L’hôtel est proposé à la vente sur le site de l’agence immobilière Sotheby’s International Realty. Les photos montrent un joli bâtiment offrant une vue imprenable sur les Alpes bavaroises. 

Le “Zum Türken” a été construit en 1911 sur le plateau d’Obersalzberg... l’un des lieux de villégiature préférés d’Adolf Hitler. Le leader nazi y possédait une résidence secondaire (le Berghof) où il passait tous ses étés, et où il séjourna le plus longtemps durant la guerre. La maison fut bombardée par l’armée de l’air britannique en 1945, avant d’être totalement détruite par le gouvernement fédéral allemand en 1952. 

Adolf Hitler, Eva Braun et leurs chiens lors d'un séjour à Berchtesgaden.
Plein écran
Adolf Hitler, Eva Braun et leurs chiens lors d'un séjour à Berchtesgaden. © DR

Lors de ses séjours dans la région, Hilter se rendait souvent à l’hôtel Zum Türken, où il recevait des nazis de haut rang et des membres de la Gestapo. Il y prononçait des discours et y exposait ses projets. Le bâtiment, qui comptait dix-sept chambres, aurait également servi de quartier général aux SS.

Bunkers

Hitler avait également fait construire un système de couloirs souterrains qui comprenaient des bunkers, non loin de l’hôtel. Jusqu’à récemment, il était encore possible de les visiter pour la somme de 5 euros.

De ingang naar het ondergrondse gangenstelsel met bunkers.
Plein écran
De ingang naar het ondergrondse gangenstelsel met bunkers. © Screenshot Youtube BR24

Lieu de pèlerinage pour les néonazis

Avec cette mise en vente, certains craignent aujourd'hui que l’hôtel ne tombe entre de mauvaises mains et ne devienne une sorte de lieu de pèlerinage. Une peur qui est justifiée, puisque les couloirs souterrains étaient eux-mêmes devenus une sorte d’attraction pour les néonazis. Karl Freller, membre de la CSU, “parti-frère” de la CDU en Bavière, qui est également directeur de la Fondation “Bayerische Gedenkstätten”, espère donc que le gouvernement achètera les locaux.

  1. Un bourgmestre néerlandais prie les touristes belges de rester chez eux

    Un bourgme­stre néer­landais prie les touristes belges de rester chez eux

    Le bourgmestre de la commune néerlandaise de Hulst, située dans la province de Zélande, demande mardi aux touristes belges de rester à l'écart des polders de sa commune. Un grand nombre de Belges a traversé la frontière ces derniers jours pour des balades ou promenades à vélo. "Ce n'est pas autorisé", affirment en chœur les bourgmestres des communes belges de Beveren, Saint-Gilles-Waes et Stekene (Flandre orientale).