Plein écran
© EPA

Un attentat-suicide cause six morts en Afghanistan

Au moins six personnes sont mortes et quatorze ont été blessées lorsqu'un kamikaze s'est fait exploser vendredi lors d'un mariage dans l'est de l'Afghanistan, a-t-on appris auprès de plusieurs responsables.

Les talibans, qui ont affirmé vouloir réduire le nombre de victimes civiles, ont nié tout implication dans cette attaque, qui s'est produite dans le Nangarhar.

Cette province, proche de la frontière pakistanaise, abrite d'autres groupes insurgés, notamment le groupe Etat islamique, auteur de plusieurs attaques sanglantes dans le Nangarhar ces dernières années.

"Ce matin à 8H00 (3H30 GMT), un kamikaze s'est fait sauter dans une cérémonie de mariage", a déclaré à l'AFP Attaullah Khogyani, le porte-parole du gouverneur du Nangarhar.

"Six personnes ont été tuées et 14 blessées", a-t-il ajouté, après avoir auparavant fait état de 5 morts et plus de 40 blessés.

Ce nouveau bilan a été confirmé par Hazrat Khan Khaksar, le gouverneur du district de Pachiragam, où l'attaque s'est produite. Ce dernier avait préalablement indiqué que l'attaque avait fait 14 morts et autant de blessés.

Des dizaines de blessés

"Tous les villageois était rassemblés pour un mariage", a raconté Saleem Jan, interrogé par l'AFP depuis l'hôpital où il a été transporté après l'explosion. "Je n'ai pas su ce qui se passait. Quand j'ai tourné la tête, j'ai vu des dizaines de blessés, allongés par terre", a-t-il raconté.

Deux dépouilles et onze blessés ont été transportés dans l'hôpital régional du Nangarhar, a déclaré à l'AFP son porte-parole Zahir Adil.

L'attentat s'est produit quelques jours après des discussions historiques entre des représentants du gouvernement afghan et des talibans à Doha, dans le cadre de pourparlers démarrés il y a près d'un an entre les Etats-Unis et les insurgés.

Au terme de cette rencontre inter-afghane, qui a duré deux jours, les deux parties ont publié une résolution commune dans laquelle elles appelaient à réduire les victimes civiles à "zéro".

L'envoyé spécial pour la paix en Afghanistan des Etats-Unis, Zalmay Khalilzad, et les talibans se sont également rencontrés la semaine dernière.