Des passagers en provenance de Chine débarquent d'un avion pour embarquer dans des bus à la RAF Brize Norton près d'Oxford, en Grande-Bretagne, le 9 février 2020.
Plein écran
Des passagers en provenance de Chine débarquent d'un avion pour embarquer dans des bus à la RAF Brize Norton près d'Oxford, en Grande-Bretagne, le 9 février 2020. © REUTERS

Un avion rapatriant 200 personnes est arrivé en Angleterre

Un deuxième et "dernier" avion affrété par Londres pour rapatrier environ 200 Britanniques et d'autres ressortissants étrangers se trouvant encore dans la province du Hubei, épicentre de l'épidémie de nouveau coronavirus, a atterri dimanche matin au Royaume-Uni.

L'avion, qui avait décollé de la ville de Wuhan à 03H20 locales (19H20 GMT), a atterri sur la base aérienne de Brize Norton, à environ 120 kilomètres à l'ouest de Londres.

Quelque 200 personnes se trouvent à bord, de nationalités britannique ou autre, "dont notre équipe qui a facilité le vol et du personnel médical", avait indiqué samedi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

La ministre française de la Santé, Agnès Buzyn, avait indiqué vendredi que 38 Français seraient rapatriés sur ce vol britannique.

Les personnes rapatriées seront isolées durant 14 jours.

Londres avait auparavant conseillé aux quelque 30.000 Britanniques se trouvant en Chine de quitter le pays pour minimiser leur exposition au virus apparu en décembre, qui a fait 811 morts en Chine continentale, auxquels s'ajoutent un décès à Hong Kong et un autre aux Philippines.

Le bilan dépasse ainsi celui du syndrome respiratoire aigu sévère (Sras) qui avait fait 774 morts dans le monde en 2002-2003.

En Chine continentale, le nombre de cas confirmés était dimanche de près de 37.200.

Le Royaume-Uni avait déjà rapatrié 94 Britanniques de Wuhan, dont 83 sur un premier vol affrété par les autorités britanniques, en coopération avec les autorités espagnoles, et 11 venus à bord d'un vol français cofinancé par l'Union européenne.