Le Belgo-Russe Timour Khadashev a finalement réussi à quitter la Russie pour éviter d’aller combattre en Ukraine.
Plein écran
Le Belgo-Russe Timour Khadashev a finalement réussi à quitter la Russie pour éviter d’aller combattre en Ukraine. © DR

Un Belgo-Russe raconte comment il a fui la mobilisation: “Je ne veux pas me battre pour Poutine”

Près de 36 heures sans dormir, 24 heures en voiture, 10 kilomètres à pied et devoir payer 2.266 euros pour les 800 derniers mètres qui le séparent du poste frontière. C'est un véritable parcours du combattant qui s'est présenté devant le Belgo-Russe Timour Khadashev pour fuir son pays d’origine et éviter d’être envoyé sur le front en Ukraine. Le trentenaire, qui avait rejoint la Belgique avec ses parents lors de la guerre de Tchétchénie, est resté bloqué pendant plusieurs jours à la frontière avec la Géorgie, traité comme un "clochard”, témoigne-t-il auprès de nos confrères du journal Het Laatste Nieuws.

  1. La Commission propose de plafonner le prix du pétrole russe: “Nous isolons et nous frappons encore plus l'économie de la Russie”
    MISE À JOUR

    La Commission propose de plafonner le prix du pétrole russe: “Nous isolons et nous frappons encore plus l'économie de la Russie”

    Le nouveau train de sanctions contre la Russie proposé par la Commission européenne comprend la mise en œuvre du plafonnement des prix du pétrole russe, de nouvelles interdictions d’importation de produits russes sur le marché européen pour 7 milliards d’euros et la sanction de responsables de l’organisation des “pseudo”-référendums d’annexion à la Russie de quatre territoires ukrainiens, a annoncé mercredi la présidente de l’exécutif européen, Ursula von de Leyen.