Plein écran
© ap

Un contrôleur aérien s'endort, les avions se posent au hasard

Un aiguilleur du ciel, soupçonné de s'être endormi au travail, condamnant deux avions à atterrir sans aucune instruction à l'aéroport Reagan situé près du centre de Washington, a été suspendu de ses fonctions, a-t-on appris jeudi par l'Autorité de l'aviation civile américaine.
 
"Une enquête a été ouverte par l'autorité de l'aviation civile américaine (FAA) pour comprendre l'incident qui s'est déroulé mercredi au petit matin à l'aéroport Reagan de Washington", a déclaré le directeur de la FAA, Randy Babbitt dans les médias américains.
 
Selon la FAA, le contrôleur aérien, qui assurait seul la vacation de la nuit, s'est effectivement endormi.
 
Des ronds pour calmer les passagers
Mercredi soir, les pilotes de deux avions, un Boeing 737 qui venait de Miami et un Airbus 320 de Chicago, avec à leur bord un total de 165 passagers plus leurs équipages respectifs, ont tenté en vain d'entrer en contact avec la tour de contrôle.
 
Le pilote du Boeing a fini par joindre le terminal de contrôle d'approche à 64 kilomètres de l'aéroport alors qu'il faisait des ronds dans le ciel pour tenter de calmer les passagers.
 
Finalement les deux avions ont atterri sans problème en suivant les procédures d'urgence mais l'incident a d'autant plus alerté les autorités que l'aéroport Reagan est situé à quelques kilomètres de la Maison Blanche et du Capitol.
 
Proximité de la Maison Blanche
En conséquence, le ministre des Transports Ray Lahood a ordonné la nomination de deux contrôleurs pour la vacation de nuit à l'aéroport Reagan.
 
"C'est inacceptable qu'il n'y ait qu'une seule personne pour contrôler un espace aérien aussi sensible", a-t-il déclaré. "Je vais demander à la FAA de faire un audit de l'ensemble du personnel de tous les aéroports du pays".
 
Cet incident est survenu après une étude de la FAA publiée en février montrant que les erreurs d'aiguillage étaient passées de 1.040 à 1.887, soit une augmentation de 81% entre 2007 et 2010. (belga)