Un égout déverse du sang contaminé dans l’océan depuis deux ans au Canada

Les images interpellent. Dans une baie près de Vancouver au Canada, une bouche d’égout déverse en continu du sang contaminé qui se propage dans l’océan. En 2017 déjà, le photographe Tavish Campbell en faisait le constat, photos à l’appui. Deux ans plus tard, la situation reste inchangée. 

C’est un épais nuage rouge qui s’échappe d’une bouche d’égout dans le passage de Discovery, à Brown’s Bay le long des côtes de l’île de Vancouver. Le conduit déverse en fait des litres d’un mélange de sang, d’écailles et de vers intestinaux. 

Persuadé que les tuyaux d’évacuation d’une usine de transformation de poisson des environs y rejetaient des eaux usées, le photographe Tavish Campbell s’y était rendu à l’automne 2017. Il y avait prélevé un échantillon, qui a révélé la présence d'un virus appelé orthoréovirus pisciaire et connu pour infecter les saumons d’élevage. Les poissons risquent alors la mort par hémorragie interne. La dangerosité de ce virus pour les saumons sauvages du Pacifique est source de grande inquiétude depuis plusieurs années au Canada.

La santé des saumons inquiète

Les choses ne semblent pas avoir changé. Deux ans plus tard, le photographe est retourné sur les lieux. “Revoir tout ce sang, c’était un sentiment très désagréable”, a-t-il expliqué à Vice. “Mais la déception a rapidement laissé place à l’inquiétude pour la santé des saumons mais aussi pour toute la côte de la Colombie-Britannique.” 

L’entreprise pointée du doigt dans cette affaire a réagi et a assuré auprès de CTV News que des efforts ont été entrepris depuis 2017. De son côté, le gouvernement de Colombie-Britannique a déclaré qu’un inspecteur serait envoyé sur place afin de vérifier la conformité des installations.

Plein écran
. © .