Un ex-policier néerlandais poursuivi pour espionnage au profit du Maroc

Le parquet de La Haye a annoncé mercredi qu'il allait poursuivre un policier néerlandais d'origine marocaine pour avoir transmis aux autorités marocaines des informations confidentielles de la police.

"Le parquet de La Haye va poursuivre l'ancien agent de police de Rotterdam âgé de 38 ans soupçonné d'avoir violé le secret professionnel", a indiqué le parquet dans un communiqué sans préciser l'identité du suspect.

Renvoyé en juillet 2008, l'ex-policier "est soupçonné d'avoir transmis des informations des registres de police au gouvernement marocain entre 2006 et mai 2008", selon la même source. Aucune date n'a encore été fixée pour le procès.

Deux personnes en poste à l'ambassade du Maroc aux Pays-Bas avaient été rappelées par Rabat après des protestations du ministre néerlandais des Affaires étrangères à ce sujet, qu'il avait qualifié d'"affaire fâcheuse". (belga/th)

  1. Le jour où le vol MH17 s’est crashé, c’est lui qui a été chargé de rassembler les restes des corps des victimes

    Le jour où le vol MH17 s’est crashé, c’est lui qui a été chargé de rassembler les restes des corps des victimes

    Quand le vol MH17 de Malaysia Airlines qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur s’est crashé, c’est lui qu’on a appelé. Le sergent Rod Anderson était le commandant de la Disaster Victim Identification pour la police fédérale australienne. C’est lui qui a été chargé d’identifier les victimes et de rendre les dépouilles à leurs familles. Pour rappel, 238 personnes dont 15 membres d’équipage ont perdu la vie le 17 juillet 2014.