Plein écran
© ap

Un faux compte Twitter créé au nom de Clément Méric

Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, a invité lundi la famille de Clément Méric, étudiant mort après des coups portés par un militant d'extrême droite, à porter plainte après la création d'un faux compte Twitter au nom du jeune homme.

Plein écran
Najat Vallaud-Belkacem © afp

"La loi prévoit ce cas de figure", a déclaré le ministre sur France Info. "Usurper l'identité de quelqu'un, même sur le web, est passible d'un an d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende".

Ce sont "des peines importantes, j'invite les proches, la famille de Clément Méric - à laquelle je pense beaucoup en ce moment, pour laquelle ce doit être particulièrement insoutenable - à intenter une action en justice pour faire cesser cela".

Plus généralement, "j'appelle l'ensemble de acteurs de l'internet à faire preuve de responsabilité, il y a un minimum de contrôles à avoir", "des propos qu'on ne peut laisser passer". "Aujourd'hui, nous avançons avec Twitter, Facebook, pour faire en sorte que ce qui est intolérable, insupportable, ne puisse plus se produire".

Un faux compte créé au nom de l'étudiant après sa mort mercredi, a été suspendu après avoir été signalé par plusieurs utilisateurs. La disposition législative évoquée par Mme Vallaud-Belkacem avait été adoptée au printemps 2011.