Plein écran
© Facebook

Un homme arrêté après une vidéo de lancer de chat

MarseilleUn homme de 24 ans été arrêté et placé en garde à vue vendredi à Marseille après la publication d'une vidéo sur internet le montrant projetant un chat en l'air à plusieurs reprises, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Sur une vidéo publiée sur son compte Facebook, sur lequel il se fait appeler "Farid de la Morlette", on le voit jetant le plus haut et le plus loin possible un petit chat blanc et roux, qui retombe lourdement sur le sol en béton après avoir percuté la façade d'un immeuble.

Selon la source proche de l'enquête, le mis en cause a reconnu les faits devant les policiers et aussi affirmé que le chat était vivant.

L'animal n'a cependant pas été retrouvé par les policiers, qui recherchent également celui qui a filmé les scènes, vraisemblablement avec un téléphone portable.

La Fondation Brigitte Bardot a annoncé un dépôt de plainte pour "acte de cruauté et sévices graves" contre un animal, un délit pénal puni de deux ans d'emprisonnement. "Nous aimerions que ces faits ne soient pas considérés comme de la simple maltraitance", a précisé un porte-parole, qui estime que "la vidéo est suffisamment explicite". La fondation s'inquiète également plus généralement de "la tribune offerte par les réseaux sociaux" à ce type de comportements. "Jusqu'à présent, nous avions surtout vu des vidéos" de ce genre réalisées "à l'étranger", ce qui rend difficile la localisation et les poursuites, a-t-elle indiqué.

Une pétition en ligne, demandant que "ce jeune homme soit puni", avait recueilli près de 41.000 signatures vendredi à 16H30. La gendarmerie a d'ailleurs remercié les internautes dont la mobilisation a permis d'arrêter le jeune homme.

Il a été maintenu en détention et comparaîtra devant un juge lundi.

Plein écran
© Facebook
  1. Un ami sulfureux, un appartement à Paris: ces éléments qui relient Epstein à la France

    Un ami sulfureux, un apparte­ment à Paris: ces éléments qui relient Epstein à la France

    L'affaire Jeffrey Epstein va-t-elle rebondir en France ? Près de deux semaines après le suicide en prison du financier américain accusé d'abus sexuels sur mineures, de nouveaux éléments renforcent l'hypothèse d'un scandale aux ramifications françaises. Saisi fin juillet, le parquet de Paris assure à l'AFP poursuivre ses "vérifications" et "échanges" avec les autorités américaines avant de décider ou non d'ouvrir une enquête. Le nom d’un Français revient régulièrement.