Plein écran

Un homme se tue en s'immolant par le feu à Paris

Un homme de 57 ans, salarié du groupe Michelin, a mis fin à ses jours vendredi matin à Paris (XVIIe arrondissement) en s'immolant par le feu en bas de chez lui, a-t-on appris de source policière et auprès de l'entreprise.

Selon les premiers éléments de l'enquête de police, vers 7H30, l'homme s'est aspergé de white spirit au 164 rue de Saussure et a mis le feu. Il est mort quasiment sur le coup, a indiqué la source policière. La police a retrouvé dans son appartement, situé dans la même rue, une lettre faisant part de son "mal de vivre", a précisé cette source, sans fournir davantage de détails.

"Nous déplorons ce décès dont nous ne connaissons pas les circonstances exactes, ni surtout les causes", a déclaré José Dos Santos, délégué syndical central CFTC chez Michelin. Ce salarié travaillait chez Michelin Travel Partners, une entreprise du groupe basée à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) et spécialisée dans les cartes et guides, a précisé le syndicaliste.

Il "était à deux ans de la retraite" et "avait des problèmes de santé", a-t-il ajouté. Selon M. Dos Santos, la direction a indiqué qu'une cellule de crise avait été mise en place auprès des salariés avec lesquels il travaillait.

D'après ce responsable CFTC, il s'agit d'une "petite entité d'environ 300 personnes" au sein du groupe, qui emploie au total "un peu moins de 20.000 personnes". Dans un communiqué, la direction de Michelin s'associe "profondément à la tristesse de sa famille et de ses proches".

"Nous sommes extrêmement choqués par cet événement. Agé de 57 ans, maquettiste, ce salarié était apprécié de ses collègues comme de sa hiérarchie. Il était en arrêt de travail depuis quelques jours et devait reprendre le travail aujourd'hui", selon le communiqué. "A ce stade, nous n'avons pas d'informations sur les causes de ce geste désespéré", ajoute le texte.

  1. “Ils voulaient vivre le rêve américain”: l’histoire derrière la photo déchirante d’Oscar et sa petite fille

    “Ils voulaient vivre le rêve américain”: l’histoire derrière la photo déchirante d’Oscar et sa petite fille

    La photo des corps inertes d’Oscar Alberto Martinez Ramirez, un migrant salvadorien de 26 ans, et de sa petite fille Valeria, 23 mois, gisant le long des rives du Rio Grande, bouleverse le monde entier. Emportés par le courant, ce père de famille et sa fillette se sont noyés en voulant traverser le fleuve qui sépare les Etats-Unis du Mexique. Ils aspiraient à une vie meilleure et voulaient vivre le rêve américain. “Ils sont morts dans les bras l’un de l’autre”, témoigne la maman d’Oscar, anéantie.