Plein écran
Le portrait-robot ressemble à la figurante aperçue dans le film de Steven Spielberg © DR

Un meurtre de 1974 élucidé grâce aux "Dents de la Mer"?

Le fils de l'écrivain Stephen King est convaincu que le film "Les Dents de la Mer" détient la clé d'un mystérieux meurtre datant des années 1970 dans le Massachusetts.

Les requins de Steven Spielberg n'ont peut-être pas encore fini de nous étonner. Ils pourraient mener à la résolution d'une enquête qui tient les Etats-Unis en haleine depuis plus de quarante ans.

L'histoire démarre le 26 juillet 1974, quand une adolescente découvre sur la plage de Provincetown (Massachusetts) le corps d'une inconnue. Elle est mutilée, le crâne défoncé et ses deux mains ont été coupées. Surnommée "la dame des dunes", elle n'a jamais pu être identifiée. Et depuis 44 ans, le crime n'a jamais été résolu.

Mais l'intuition de Joe Hill, le fils de Stephen King, pourrait complètement relancer l'enquête. L'homme est persuadé d'avoir reconnu la victime dans... Les Dents de la Mer, en tant que figurante. La femme apparaît dans une scène filmée sur l'île de Martha's Vineyard, à seulement une centaine de kilomètres de Provincetown. Et seulement un mois avant la début de l'affaire.

Autre détail troublant: la victime a été retrouvée avec un bandana bleu sur la tête et elle était vêtue d'un jeans. Exactement comme dans le film qui a remporté trois Oscars. 

"Et si nous l'avions tous vue?"
Depuis 2015, Joe Hill a mené sa propre enquête, conscient qu'il détenait peut-être quelque chose. Il a finalement décidé d'en parler à un agent du FBI. "Je pensais qu'il allait se moquer de moi. Mais au lieu de cela, il a levé un sourcil et il m'a dit: 'Tu sais, cela pourrait valoir le coup de creuser un peu plus ta théorie. Il pourrait bien y avoir quelque chose à en tirer. Des théories bien plus étranges ont résolu des crimes bien plus vieux'." 

Le fils de Stephen King appelle tous les enquêteurs en herbe à regarder la scène attentivement pour se faire leur propre opinion. "Depuis sa mort, personne ne s'est avancé pour dire 'Je l'ai vue. Je l'ai rencontrée quelques semaines avant qu'elle ne soit retrouvée. Je peux vous dire son nom'. Et si nous l'avions tous vue ? Et si elle était devant nous depuis des décennies et que nous ne l'avions juste pas remarquée?"

Plein écran
© DR