Plein écran
Policière en faction, en juillet, à Tunis © REUTERS

Un policier tué et un militaire blessé devant un tribunal tunisien

Un policier a été tué au couteau lundi devant un tribunal de Bizerte, dans le nord de la Tunisie, et une enquête a été ouverte afin de déterminer s'il s'agit d'une "attaque terroriste", a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Un homme a attaqué les forces de sécurité en faction dans le centre de Bizerte, tuant un policier devant la cour d'Appel et blessant un militaire, a indiqué le ministère dans un communiqué.

L'assaillant a aussitôt été arrêté, a ajouté la même source, sans fournir de précisions sur son identité.

Cette attaque intervient alors que la Tunisie est en plein bouleversement politique, à quelques semaines d'élections législatives incertaines et du 2e tour d'une présidentielle mettant aux prises un homme d'affaires emprisonné et un universitaire néophyte en politique.

La lutte antiterroriste, thème longtemps omniprésent dans une Tunisie traumatisée par des attentats meurtriers en 2015, n'est cependant plus au coeur des débats, centrés notamment sur des questions socio-économiques.

Même si la situation sécuritaire s'est nettement améliorée ces dernières années, des attaques continuent de frapper les forces de l'ordre.

L'état d'urgence réinstauré fin 2015 a été renouvelé sans discontinuer depuis.