Un premier mort au sein des institutions européennes

Un employé du Parlement européen, âgé d'une quarantaine d'années, est mort après avoir contracté le coronavirus, devenant la première personne à être tuée par la pandémie au sein des institutions européennes, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

Le parlement européen à Bruxelles (archive d’illustration)
Plein écran
Le parlement européen à Bruxelles (archive d’illustration) © Photo News

"Le Parlement européen a le regret de confirmer un décès" au sein de son "personnel externe", "dû, selon l'état actuel des informations, au coronavirus", a annoncé une porte-parole de l'institution, contactée par l'AFP. 

Selon une source parlementaire, il s'agit d'un Italien qui travaillait au service informatique.

Plusieurs membres de la Commission, du Conseil et du Parlement, qui emploient des milliers de personnes à Bruxelles, ont été contaminés par le coronavirus, en particulier le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, qui observe une quarantaine.