Eric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux, ministre français de la Justice.
Plein écran
Eric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux, ministre français de la Justice. © Photo News

Un procureur demande à être déchargé de ses fonctions après la nomination de Dupond-Moretti

Jean-Luc Lennon, procureur de la République de Basse-Terre (Guadeloupe), demande à être "déchargé de ses fonctions", après la nomination d'Eric Dupond-Moretti comme ministre français de la Justice. Il considère qu'il ne "pourra pas travailler sereinement", a-t-on appris samedi de l'intéressé, confirmant une information de RCI Guadeloupe.

  1. Une adolescente atteinte du syndrome de Down écartée de la photo de groupe des pom-pom girls de son école

    Une adolescen­te atteinte du syndrome de Down écartée de la photo de groupe des pom-pom girls de son école

    Morgyn Arnold, 14 ans, est une adolescente originaire de l’Utah. La jeune fille est née avec le syndrome de Down. Mais pour son dernier jour d’école de l’année, elle a dû faire face à une grosse déception. À son grand étonnement, elle ne figurait pas sur la photo des filles de l’équipe de pom-pom girls, dont elle est le manager. L’adolescente a volontairement été oubliée sur les photos.
  2. Eric Dupond-Moretti en 2018: “Personne n’aurait l’idée sotte de me demander d’être ministre de la Justice, je n’en ai pas les compétences”

    Eric Du­pond-Moretti en 2018: “Personne n’aurait l’idée sotte de me demander d’être ministre de la Justice, je n’en ai pas les compéten­ces”

    Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Eric Dupond-Moretti est bien placé pour le savoir. En avril 2018, Audrey Crespo-Mara lui demandait: “Si on vous proposait le poste de ministre de la Justice, vous accepteriez?” La réaction est immédiate: il rigole. “Non. Vous voulez que je vous le signe? Personne ne me le proposera. Personne n’aurait l’idée sotte, saugrenue, incongrue, invraisemblable de me proposer cela. Et franchement, je n’accepterais jamais un truc pareil.”
  3. Une journaliste américaine défie Poutine: “De quoi avez-vous peur, Monsieur le Président?”

    Une journalis­te américaine défie Poutine: “De quoi avez-vous peur, Monsieur le Président?”

    Mercredi, Vladimir Poutine a rencontré son homologue Joe Biden à Genève avant de se présenter face à la presse internationale. L'intervention de Rachel Scott a marqué la traditionnelle conférence de presse. La journaliste américaine d’ABC a interrogé le président russe sur l’oppression des opposants dans son pays et lui a limpidement demandé: “De quoi avez-vous peur?”. Une question esquivée par le principal intéressé.