Plein écran
© photo_news

Un "réseau d'espionnage" ennemi dans le ciel russe

La Russie a découvert ces derniers mois plusieurs satellites espions "ennemis" programmés pour surveiller son "matériel militaire" sur son propre territoire, a annoncé dans un documentaire diffusé à la télévision dimanche le chef du Commandement spatial russe.

"Très récemment, des spécialistes de notre département de renseignement spatial ont découvert des satellites nouvellement lancés. Ils avaient pour mission la reconnaissance de notre matériel militaire sur le territoire russe", a déclaré dans ce documentaire Oleg Maïdanovitch, le chef du Commandement spatial russe, sans préciser quels étaient les pays "ennemis" impliqués.

Le documentaire a été diffusé dimanche sur la chaîne de télévision russe Zvezda, contrôlée par le ministère de la Défense, à l'occasion du "jour de l'Espace" commémorant en Russie le premier vol spatial réalisé par le Soviétique Youri Gagarine le 12 avril 1961.

Selon le site Internet de Zvezda, le documentaire est dédié "à la guerre spatiale et aux batailles de satellites espions", sur un ton rappelant la course à l'espace à laquelle se sont livrés l'URSS et les Etats-Unis dans les années 1960-70.

Le Commandement spatial russe est une force militaire chargée de la détection et du contrôle des frappes aériennes ennemies, ainsi que de la surveillance spatiale et du contrôle des satellites de défense russes.

Sur fond de crise ukrainienne, les relations entre l'Occident et la Russie connaissent leur pire détérioration depuis la fin de la guerre froide, bien que la coopération spatiale continue, notamment pour le développement de la Station spatiale internationale.

  1. Reprise des traitements de Vincent Lambert: “Du sadisme pur”
    Mise à jour

    Les parents de Vincent Lambert obtiennent la reprise des soins en appel: “Du sadisme pur”

    La cour d’appel de Paris a ordonné lundi soir le rétablissement des traitements visant à le maintenir en vie, interrompus depuis lundi matin, jusqu’à ce qu’un comité de l’ONU se prononce sur le fond de son dossier. Les avocats des parents du Français Vincent Lambert sont attendus mardi matin au centre hospitalier de Reims pour vérifier la reprise, au moins provisoire, des soins.