Un touriste anglais le pied arraché dans une attaque de requin en Australie

Un touriste anglais de 28 ans a eu le pied droit arraché mardi par un requin qui a également blessé un second nageur de 22 ans dans l'archipel australien des îles Whitsundays, près de la Grande Barrière de corail, selon un hôpital local.

Les deux hommes sont dans "un état grave mais stable" dans un hôpital de la ville de Mackay, dans le Queensland, a dit un de ses responsables.

Les deux victimes, qui participaient à une excursion en bateau dans les Whitsundays, ont été attaqués alors qu'ils jouaient dans l'eau à Hook Passage, un site de snorkeling prisé, selon RACQ Central Queensland Rescue, l'entreprise gérant l'hélicoptère qui les a évacués.

"Un des patients a d'abord été attaqué et il semble que le requin soit revenu" pour attaquer le second, a déclaré aux journalistes Tracey Eastwick, une responsable des services ambulanciers du Queensland.

Deux personnels paramédicaux qui participaient aussi à l'excursion ont prodigué les premiers soins aux deux blessés, selon Mme Eastwick.

Regain d’attaques de requins

Les Whitsundays, qui ont longtemps été considérées comme un archipel relativement sûr pour la baignade, ont été le théâtre d'un regain d'attaques ces derniers temps.

En janvier, une femme et un enfant avaient été blessés par un requin sur l'île très touristique de Hamilton.

En novembre 2018, un homme avait péri après avoir été blessé par un requin dans l'archipel. Deux mois plus tôt, une fille de 12 ans et une femme de 46 ans y avaient été grièvement blessées dans des attaques à 24 heures d'intervalle.

Rapportées à la fréquentation des plages australiennes, qui accueillent chaque année des dizaines de millions de personnes, les attaques de requins demeurent très rares puisque le zoo Taronga de Sydney en a dénombré 27 en 2018.

Plein écran
Sur cette photo fournie par RACQ CQ Rescue, un hélicoptère et des ambulances utilisés pour le sauvetage de deux touristes attaqués par un requin sont stationnés sur un terrain de sport, près de Airlie Beach, Australie. © AP