Plein écran
Le président brésilien Jair Bolsonaro et Regina Duarte © Globo

Une actrice de télénovelas à la tête de la Culture brésilienne: au moins, “elle n’est pas nazie”

La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte a rencontré lundi le président brésilien Jair Bolsonaro et a laissé entendre qu'elle pourrait accepter de remplacer le Secrétaire à la Culture, limogé vendredi après avoir paraphrasé un discours de Goebbels.

"Nous sommes fiancés", a affirmé l'actrice de 72 ans, après sa rencontre avec le chef de l'État à Rio de Janeiro, selon un communiqué de la présidence. 

Ce communiqué précise que Regina Duarte se rendra à Brasilia pour connaître les locaux du Secrétariat à la Culture, qui auparavant était un ministère, mais a été relégué au rang de simple secrétariat par Jair Bolsonaro, au même titre que les Sports. Les médias locaux, citant des sources proches de l'actrice et de la présidence, considèrent que l'entrée de l'actrice au gouvernement est déjà actée.

Star de télénovelas

Regina Duarte est une des plus importantes actrices de télénovelas du Brésil, avec de nombreux premiers rôles marquants, la plupart pour TV Globo, la plus grande télévision privée du pays. Elle n'a jamais caché son orientation à droite de l'échiquier politique, à l'opposé de la grande majorité de la classe artistique du Brésil. En 2002, pendant la campagne présidentielle, l'actrice avait défrayé la chronique en affirmant qu'elle avait "peur" de voir arriver au pouvoir le candidat de gauche Luiz Inacio Lula da Silva, finalement élu (2003-2010).

Campagne avec Bolsonaro

Lors de la dernière campagne, en 2018, elle a participé à des meetings pro-Bolsonaro et a même prononcé un discours lors duquel elle a affirmé être "corps et âme" avec le candidat d'extrême droite. De nombreuses personnes liées à la culture espèrent néanmoins que Regina Duarte, grâce à son vécu de près de 50 ans dans le monde des arts, aura un profil plus conciliateur que son prédécesseur.

Énorme scandale

Roberto Alvim a été limogé avec fracas vendredi après avoir causé un énorme scandale avec un discours directement inspiré de propos du chef de la propagande nazie Joseph Goebbels, paraphrasant notamment des passages sur l'art "héroïque et national".

“Elle est de droite mais elle n’est pas nazie”

"Dans la situation actuelle de démantèlement de notre culture, je crois que Regina Duarte peut aider. Elle est de droite, mais elle n'est pas nazie. C'est un moindre mal", avait réagi samedi dans les colonnes de l'Estado de S. Paulo la productrice Paula Lavigne, épouse du célèbre chanteur Caetano Veloso.