Une arrestation après la disparition d'une interne de 14 ans

UpdateUne collégienne française de 14 ans, interne à l'institut du Chambon-sur-Lignon dans la Haute-Loire, est portée disparue depuis mercredi soir. Les recherches sont en cours tandis qu'un jeune individu majeur aurait été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête. La disparition est jugée très inquiétante.

D'importants moyens ont été déployés vendredi autour de la petite commune du Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire, pour retrouver Agnès, une adolescente de 14 ans dont la disparition depuis mercredi soir est jugée "très inquiétante" par le parquet.

Un jeune majeur arrêté?
"Nous étions d'abord partis sur une fugue mais nous jugeons maintenant cette disparition très inquiétante car elle n'est pas rentrée depuis mercredi soir", a dit le procureur du Puy-en-Velay, René Pagis, ajoutant que l'adolescente, parisienne, n'avait "pas de repères dans la région". L'Essentiel annonce de son côté qu'un jeune individu majeur aurait été placé en garde à vue par les enquêteurs.

L'adolescente n'était pas rentrée mercredi soir au Collège cévenol du Chambon-sur-Lignon, établissement privé où elle est interne et scolarisée en classe de troisième, après une sortie libre. "L'audition de ses camarades a été compliquée et il a été très difficile de démêler son emploi du temps" lors du quartier libre de mercredi, a précisé M. Pagis.

Enquêteurs "embrouillés" par les adolescents
"Des vérifications sont en cours pour vérifier leurs déclarations", a ajouté vendredi une source proche de l'enquête, précisant qu'un élève de l'établissement était en garde à vue à la mi-journée à des fins d'audition par les enquêteurs, confrontés à des propos embrouillés des adolescents.

"Cela fait maintenant 36 heures qu'elle a disparu, ça devient inquiétant", a indiqué le capitaine Marc Marchal, officier de communication du groupement de gendarmerie de la région Auvergne.

Volontaires
Des recherches ont commencé tôt vendredi matin "autour du Chambon-sur-Lignon", a précisé M. Marchal. Une réunion de crise a été organisée dans la matinée au collège, avec la participation notamment du maire, Eliane Wauquiez-Motte, mère du ministre de la Recherche Laurent Wauquiez. Un "appel aux volontaires" a été lancé auprès des 2.800 habitants du Chambon-sur-Lignon pour participer à la recherche de la jeune fille, a précisé la mairie.

Environ 150 gendarmes, dont des équipes cynophiles, appuyés par un hélicoptère et des caméras thermiques, ratissent les environs du bourg. Des plongeurs interviennent dans les points d'eau environnants, a précisé M. Marchal. Les parents de l'adolescente, domiciliés à Paris, sont arrivés sur place jeudi.

Point presse
Une conférence de presse du procureur et du commandant de groupement de la gendarmerie d'Auvergne, Eric-Pierre Molowa, est prévue à 15H00 à la mairie du Chambon-sur-Lignon.

(acx/afp)