Une femme enceinte de 35 ans parmi les 9 victimes de la fusillade à Hanau

Armé d'un Glock 17, le tireur de Hanau a abattu neuf personnes dans deux bars à chicha. Toutes les victimes ont entre 21 et 44 ans et sont d’origine étrangère, certaines avec la nationalité allemande. Qui sont les personnes tombées sous les balles de Tobias Rathjen? 

Plein écran
© REUTERS

Cinq des victimes du quadragénaire, qui a laissé une étrange vidéo avant ses actes et son suicide, sont turques, cinq d’origine kurde. On compte également un Bulgare et une personne originaire de Prijedor, en Bosnie-Herzégovine. 

Mercedes K.

Dans l’Arena Bar, deux membres du personnel auraient trouvé la mort sous les balles du tireur. Mercedes K., une femme d’origine polonaise appartenant à la communauté rom, en fait partie. Mère de deux enfants, la femme de 35 ans était enceinte de son troisième enfant. Mercredi, lors de la fusillade, elle ne travaillait pas mais était présente en tant que cliente. Selon son amie Jade, Mercedes K. a été touchée en pleine poitrine. “Elle était très ouverte et très belle. Vous vous sentiez directement à l’aise avec elle”, explique son amie à 20min.ch.

Mercedes K.
Plein écran
Mercedes K. © DR

Gökhan Gültekin

Dans le premier bar à chicha où Tobias Rathjen a frappé, le Midnight, Gökhan Gültekin a été pris pour cible. Il y était serveur et devait se marier très prochainement. Le tireur a d’abord abattu trois clients puis s’est retourné contre l’employé. Il n’a pas survécu.

Gökhan Gültekin.
Plein écran
Gökhan Gültekin. © Benoit De Freine

Sedat Gurbuz

Le propriétaire du Midnght, Sedat Gurbuz, n’a pas survécu à l’attaque xénophobe non plus. Son ami Navid S. se remémore un “frère aimé de tous”. “Il riait toujours et n’aurait jamais fait de mal à une mouche”, raconte son ami, qui a immédiatement compris qu'il devait faire partie des victimes. “Il était toujours dans son établissement à cette heure-là”.

Sedat Gurbuz.
Plein écran
Sedat Gurbuz. © RV

Ferhat Ünvar

Yeni Özgür Politika, un journal kurde dont le siège est à Francfort, révèle que Ferhat Ünvar est l’une des autres victimes du Midnight. Âgé de 22 ans, il était le fils d’un journaliste de la rédaction. “Un gars super, très gentil, qui n’aurait jamais fait de mal à qui que ce soit”, relate un cousin dans 20min.ch. Il serait décédé après avoir été touché par deux balles. Le jeune homme venait de terminer une formation de chauffage par le sol. Il devait se lancer dans la vie active, mais son destin a pris une tout autre tournure mercredi. Il a été enterré hier. 

Ferhat Ünvar.
Plein écran
Ferhat Ünvar. © Benoit De Freine

Hamza Kurtovic

Dans l’Arena Bar, Hamza Kurtovic a péri sous les tirs de Tobias Rathjen. Il avait une vingtaine d’années. Né en Allemagne, ses parents venaient eux de Bosnie-Herzégovine. 

Kolayan Velkov

Kolayan Velkov, un Bulgare de 32 ans, fait également partie des victimes.

Kaloyan Velkov.
Plein écran
Kaloyan Velkov. © VTM

Bilal Gokce et Agrı Eleskirtli sont les deux dernières victimes connues du tireur.

Bilal Gokce.
Plein écran
Bilal Gokce. © Facebook