Illustration.
Plein écran
Illustration. © thinkstock

Une femme se présente à la pharmacie pour dénoncer son conjoint violent

Les violences conjugales sont en hausse durant le confinement. Pour aider les victimes, la France a mis en place un système d’alerte spécial.

Les femmes peuvent se présenter dans les pharmacies du pays et faire usage du code “masque 19" pour dénoncer leur conjoint discrètement. 

Une femme enceinte de cinq mois s’est présentée dans une pharmacie de Nancy deux jours après la mise en place du dispositif et a expliqué au pharmacien que son mari la frappait. Elle n’a pas eu besoin de faire usage du mot de passe parce qu’elle était seule dans l’officine. “Elle pouvait s’exprimer librement”, a expliqué le procureur de la République. 

L’homme violent a été arrêté par la police et placé en garde à vue. 

La victime a expliqué que son partenaire l’avait déjà frappée en février et mars et que cette fois, après l’avoir giflée, “il s’était avancé vers elle en tenant un couteau à la main”.