Une infirmière montre à quelle vitesse le virus peut se propager, même en portant des gants

Porter des gants contre le coronavirus? “Cela donne un faux sentiment de sécurité”, selon Molly Lixey. Pour prouver son point de vue, l’ancienne infirmière des urgences de Saginaw, dans le Michigan, a réalisé une vidéo dans laquelle elle explique le principe de la contamination croisée.

Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, Molly Lixey, une infirmière du Michigan met en garde contre les risques de contamination au Covid-19. “Cela ne sert à rien de porter des gants, si vous ne vous lavez pas les mains à chaque fois que vous touchez quelque chose”, rappelle Molly Lixey

“Je vois plein de personnes qui portent des gants en ce moment. C’est super, si vous voulez porter des gants, vous pouvez, mais je veux vous rappeler quelque chose: la contamination croisée”, explique-t-elle.

Avec un pot de peinture, Molly Lixey montre comment les germes peuvent facilement se propager en cas de non-respect des gestes barrières, même en portant des gants. L’infirmière prend l’exemple des courses dans un supermarché en reproduisant ce que font la majorité des gens. 

“Lavez-vous les mains!”

Elle met sa paire de gants, attrape son portable lorsqu’elle quitte sa voiture puis nettoie son caddie. L’infirmière envoie ensuite un SMS, répond au téléphone à sa mère et se frotte le nez. Résultat? Son visage est couvert de taches de peinture. C’est donc ce qu’on appelle la contamination croisée.

“Ça me terrifie que certaines personnes se pensent en sécurité uniquement parce qu’elles portent des gants et ne s’inquiètent plus qu’elles peuvent toujours se contaminer ou contaminer d’autres personnes”, confie-t-elle à CNN.

“En tant qu’infirmière, j’ai été formée à cela, mais le monde extérieur pourrait avoir un faux sentiment de sécurité. La peur est si grande que les gens sont prêts à tout pour se protéger, mais il faut le faire de la bonne manière. Lavez-vous les mains, ne touchez pas votre visage ni votre téléphone sale”, insiste-t-elle.

Molly Lixey travaille actuellement dans un cabinet médical à Saginaw. Mais si le virus continue de se propager dans son État, elle est prête à retourner aider dans un hôpital.

Plein écran
© RV