Une organisation corse inconnue revendique 26 attentats

Une organisation clandestine corse jusqu'ici inconnue, le "FLNC 1976", a revendiqué lundi 26 attentats au cours des derniers mois sur l'île française de la Méditerranée, notamment contre des résidences secondaires, des gendarmeries et des bâtiments publics.

Dans un communiqué adressé à une radio locale, le FLNC 1976 dit être à l'origine de 10 "actions" contre des résidences secondaires appartenant à des "Français ou des Allemands", qualifiées de résidences "coloniales". D'autres attentats ou tentatives revendiqués par cette organisation ont visé des gendarmeries, des agences de la banque Crédit Agricole et des bâtiments publics. "Notre initiative a pour objectif la réunification totale et le renforcement du FLNC sur les fondements de la création historique du FLNC le 5 mai 1976", affirme le mouvement clandestin. Jusqu'ici les deux principaux mouvements clandestins nationalistes qui revendiquaient tour à tour des attentats en Corse, étaient le FLNC-Union des combattants et le FLNC du 22 octobre.

"Aucune avancée notable depuis 32 ans de combat ne permet de justifier un abandon de la clandestinité", affirme encore le FLNC 1976, dans son communiqué. La Corse, qui compte quelque 260.000 habitants, est régulièrement secouée par des attentats revendiqués par des mouvements indépendantistes. (afp)