Image d'illustration
Plein écran
Image d'illustration © getty

Une “pénurie mondiale” de préservatifs se profile: “Effrayant”

La Malaisie est le plus grand producteur mondial de préservatifs, mais le pays n’en fabrique plus depuis une semaine à cause du confinement. Cela pourrait entraîner une pénurie mondiale.

Pas un seul préservatif n’a été produit par l’une des trois usines de Karex Berhad depuis une semaine. Problématique, alors que l’entreprise est le premier producteur mondial de ces protections plastiques et qu’elle fabrique un préservatif sur cinq dans le monde. Au total, le marché mondial est ainsi amputé de 100 millions de préservatifs par rapport à une semaine ordinaire.

“Elle peut durer des mois”

Karex Berhad, qui vend ses productions à des marques comme Durex, a pu reprendre sa production vendredi, mais avec seulement la moitié du personnel. “Il faudra du temps pour relancer les usines et nous aurons du mal à répondre à la demande avec la moitié de leur capacité. Nous allons observer une pénurie mondiale de préservatifs partout, ce qui va être effrayant”, a déclaré à Reuters le PDG Goh Miah Kiat.

Sa préoccupation première reste les programmes humanitaires en Afrique auxquels son entreprise participe en fournissant des préservatifs notamment aux Nations Unies. “La pénurie ne sera pas seulement de deux semaines ou d’un mois. Elle peut durer des mois”, a prévenu Goh Miah Kiat.

Pour le moment, la Malaisie est confinée au moins jusqu’au 14 avril. Les autres pays asiatiques producteurs de préservatifs, comme la Chine, l’Inde et la Thaïlande, ont fermé des usines sur leur sol ou s’apprêtent à le faire.

  1. Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”
    France

    Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”

    Dans la nuit du 25 au 26 mai dernier, Gabriel, 14 ans, a été interpellé par les forces de l’ordre après avoir tenté de voler un scooter avec un ami à Bondy, près de Paris. Le flou demeure sur les conditions de l’arrestation, rapporte Le Parisien. Le jeune garçon souffre de plusieurs lésions au visage et “risque de perdre son œil” à cause d’une fracture de l’orbite. Il est actuellement soigné à l’hôpital Jean-Verdier de Bondy.
  2. L’histoire émouvante d’un Marine américain qui ne veut pas quitter son chien renifleur de bombes

    L’histoire émouvante d’un Marine américain qui ne veut pas quitter son chien renifleur de bombes

    Un Marine américain a fait équipe avec un chien renifleur de bombes pendant un an, à l’ambassade américaine de Kaboul. Leur déploiement s’arrête cette semaine, ils vont donc devoir se séparer. Richard Pickett-White ne peut se résoudre à quitter son berger malinois répondant au nom d’Abel. Il souhaite acheter le chien, afin qu’il puisse vivre avec lui mais l’entreprise de sécurité à qui il appartient a refusé.