Plein écran
© photo_news

Une plaque "Etat de Palestine" pour le représentant palestinien à l'ONU

Une nouvelle plaque "Etat de Palestine" a été installée vendredi à l'Assemblée générale de l'ONU pour le représentant palestinien Riyad Mansour, qui a dénoncé la décision d'Israël de construire 3.000 logements dans des colonies à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.

La décision israélienne, prise en représailles de l'obtention vendredi, par la Palestine, d'un statut d'Etat observateur non membre à l'ONU, est une "provocation directe", a estimé M. Mansour.

"Davantage de provocations pourraient mettre à l'épreuve notre détermination", a-t-il prévenu, sans préciser quelles actions les Palestiniens pourraient prendre. "Notre main est tendue vers la paix, mais nous avons besoin d'avoir la réciproque dans le même esprit de l'autre côté", a encore affirmé M. Mansour, qui a eu droit à une ovation quand il a pris place derrière sa nouvelle plaque dans le bâtiment de New York.

L'Assemblée générale de l'ONU a voté jeudi majoritairement en faveur d'une résolution qui fait accéder la Palestine au statut "d'Etat observateur non membre", au lieu "d'entité" observatrice. Israël et les Etats-Unis ont critiqué le vote aux Nations unies, estimant qu'il constituait un obstacle aux efforts pour la paix.