Plein écran
Illustration. © La Vache qui rit

Une question sur un emballage d'Apéricube jugée islamophobe

FranceVive polémique le week-end dernier en France: la marque "La Vache qui rit" a été contrainte de s'excuser publiquement après qu'un blog spécialisé dans la nourriture halal dénonce le caractère islamophobe d'une vieille devinette figurant sur un emballage d'Apéricube.

Retirée depuis 2010 par le groupe Bel lui-même - qui détient les marques La Vache qui rit et son dérivé Apéricube, Babybel, etc. -, la devinette a fait l'objet samedi d'un article cinglant d'Al-Kanz.org, un site pour les consommateurs de produits halal, qui dénonce comment "l'islamophobie ordinaire s'immisce jusque dans votre fromage".

Ladite question, "Où le problème du foulard islamique est-il apparu en 1989?", fait référence à la commune de Creil, dans l'Oise, où deux jeunes élèves musulmanes avaient été expulsées de leur collège car elles refusaient de retirer leur hijab.

"En 1989. La Vache qui rit, quand il s'agit de culture générale, ne rigole pas. Parce qu'en 1989 c'est l'événement de l'année. A côté l'histoire du muret tombé dans une sombre ville d'Allemagne, c'est de l'aménagement du territoire. Exit Tian'anmen ou Ceaucescu. De toute façon, ça fait tellement longtemps, que personne ne se souvient dans quelle équipe ils jouaient ces deux gusses", peut-on lire dans l'article titré "La Vache qui rit et le "problème du foulard islamique".

L'auteur termine notamment par suggérer à ses lecteurs "de cesser de consommer le mauvais fromage vendu par le groupe Bel" et "d'écrire à l'entreprise en lui disant tout le bien que vous pensez de cette façon d'aborder la culture", énumérant tous les moyens possible pour contacter la marque.

Dimanche soir, le groupe, dans l'embarras, n'a donc eu d'autres choix que de s'excuser par un communiqué publié notamment sur Facebook, rappelant que l'emballage datait de 2010 et que les questions étaient tirées de leur partenariat avec le jeu de société "Trivial Pursuit".

"Al-Kanz a (...) raison de dire que sa présence sur les emballages est de notre responsabilité. Nous assumons donc pleinement cette erreur, et nous sommes bien conscients que cette question a pu choquer. Elle est totalement inappropriée, et ne reflète en aucun cas la position de Bel et de la marque Apéricube, dont les valeurs font du respect des croyances, de la culture et des convictions de chacun un principe  fondamental", insiste la marque.

Visiblement satisfait par cette réaction, Al-Kanz a qualifié sur son site de "belle leçon pour futurs communities manager" la réponse rapide de Bel.

  1. Un car belge impliqué dans un accident avec un véhicule fantôme en Allemagne

    Un car belge impliqué dans un accident avec un véhicule fantôme en Allemagne

    Un car belge qui transportait 32 personnes a percuté un véhicule fantôme sur l'autoroute A1 près de la ville de Mayence, en Allemagne, dans la nuit de samedi à dimanche, rapporte la fédération du secteur FBAA. Le conducteur du véhicule a été tué, tandis que deux chauffeurs du car ont été grièvement blessés et transportés à l’hôpital à Mayence. Sept autres personnes ont été transportées dans des hôpitaux d'Alzey et de Bad Kreuznach avec des blessures mineures, tandis que certains passagers ont reçu des soins sur place.