Illustration
Plein écran
Illustration © ThinkStock

Une Suissesse enlevée dans le nord du Mali

Une Suissesse a été enlevée dimanche dans le nord du Mali à Tombouctou, ville contrôlée par des groupes islamistes armés depuis deux semaines, a appris l'AFP de sources concordantes.

"Béatrice, une ressortissante suisse, a été enlevée ce dimanche à Tombouctou par des hommes armés", a déclaré à l'AFP Mohamed Ould Hassen, fonctionnaire au gouvernorat de Tombouctou.

"J'ai vu six hommes armés embarquer Béatrice ce dimanche, ils ont crié 'Allah Akbar' (Dieu est grand)", a confirmé un habitant de la ville.

Cette femme âgée d'une quarantaine d'années, était une chrétienne très impliquée dans les actions sociales qui vivait depuis longtemps à Tombouctou où elle était la dernière occidentale encore présente.

Elle avait refusé de quitter la ville après sa chute le 1er avril aux mains du Mouvement islamiste Ansar Dine, appuyé par des éléments d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui a des bases dans le Nord-Mali, d'où l'organisation opère dans plusieurs pays du Sahel, y procédant régulièrement à des enlèvements.

Celui de la Suissesse porte à 21 le nombre d'otages enlevés au Sahel. Vingt sont retenus par Aqmi et un groupe dissident, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest (Mujao): treize Occidentaux - dont six Français - et sept Algériens.