Plein écran
© EPA

Une tempête de sable provoque le chaos aux Canaries

Le trafic aérien autour des aéroports de l'archipel espagnol des Canaries était très perturbé samedi soir en raison d'une tempête de sable en provenance du Sahara, ont indiqué les autorités.

Depuis la fin d'après-midi, il n'y a "ni arrivées ni départs" de l'aéroport de Grande Canarie, et "pas d'arrivées de vols nationaux et internationaux" dans les deux aéroports de l'île de Tenerife (nord et sud), a expliqué à l'AFP une porte-parole du gestionnaire aéroportuaire Aena. En revanche, des vols continuaient de pouvoir décoller de ces deux derniers aéroports.

La tempête "affecte aussi (les îles de) Lanzarote et Fuerteventura.

Le gouvernement régional des Canaries a décrété dans un communiqué une "alerte au vent dans toutes les îles", avec des rafales qui pourraient aller jusqu'à 120 kilomètres/heure.

L'épisode de 'calima' "durera plusieurs jours. Les concentrations de poussière africaine dans l'atmosphère seront importantes et réduiront la visibilité de manière très significative", souligne par ailleurs le gouvernement canarien.

Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© EPA
Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© REUTERS
  1. Un bourgmestre néerlandais prie les touristes belges de rester chez eux

    Un bourgme­stre néer­landais prie les touristes belges de rester chez eux

    Le bourgmestre de la commune néerlandaise de Hulst, située dans la province de Zélande, demande mardi aux touristes belges de rester à l'écart des polders de sa commune. Un grand nombre de Belges a traversé la frontière ces derniers jours pour des balades ou promenades à vélo. "Ce n'est pas autorisé", affirment en chœur les bourgmestres des communes belges de Beveren, Saint-Gilles-Waes et Stekene (Flandre orientale).
  2. La folle histoire d’un couple en lune de miel confiné sur une île aux Maldives

    La folle histoire d’un couple en lune de miel confiné sur une île aux Maldives

    Depuis le 22 mars dernier, Olivia et Raul de Freitas, un couple originaire d’Afrique du Sud, sont en lune de miel sur une île des Maldives. En pleine pandémie de coronavirus, les jeunes mariés n’ont pas pu rentrer dans leur pays, car leur avion a été annulé. Ils ont donc été coincés pendant plusieurs jours dans leur hôtel de luxe maldivien. Récit d’une folle histoire délivrée par le New York Times.