Violences dans les Yvelines: Zineb El Rhazoui appelle la police à tirer “à balles réelles” et enfonce le clou

Malaise sur le plateau de “L’Heure des Pros” sur CNews mardi matin. Alors que le débat était consacré aux récentes violences urbaines dans le département des Yvelines, la journaliste Zineb El Rhazoui a appelé la police à tirer “à balles réelles” sur les “barbares”.

“J’ai vu un peu ce qui se disait sur les réseaux sociaux, les gens de tous horizons étaient absolument unanimes il faut que la police tire à balles réelles dans ces cas-là”, a lancé la journaliste anciennement employée par Charlie Hebdo.

“Quand vous avez un guet-apens de cent barbares... La police américaine aurait tiré à balles réelles!”, a-t-elle renchéri face à la désapprobation générale et la consternation de Pascal Praud. Comme on pouvait s’y attendre, ses propos ont enflammé la Toile.

“Une fausse polémique”

Mercredi matin, Zineb El Rhazoui est revenue sur la polémique sur le plateau de LCI. “C’est une fausse polémique. Lorsque j’ai dit ça je parlais du guet-apens de Mantes-la-Jolie ou cent racailles ont tendu un piège à la police et aux pompiers”, a-t-elle expliqué. “J’ai rappelé un principe légal qui s’appelle la légitime défense. Les policiers sont armés, ils n’ont pas des pistolets à eau. (…) Moi je pose la question: pourquoi la police n’a-t-elle pas recours à son droit sur la légitime défense quand on a des guets-apens comme cela?”

Des violences urbaines émaillent plusieurs banlieues en France, la presse faisant état de guet-apens organisés par des bandes rivales de jeunes et relayés par ces derniers sur les réseaux sociaux, notamment Snapchat. Samedi soir, à Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines, des policiers et des pompiers ont été pris pour cible par des jets de cocktails molotovs et des mortiers d’artifice. Le chapiteau d’une école de cirque a également été incendié. Évoquant un acte “odieux et inacceptable”, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a assuré mardi que “justice serait rendue (...), souhaitant apporter, avec ses collègues ministres, un “message de fermeté” et “d’espoir”.

De son côté, face à Audrey Crespo-Mara, Zineb El Rhazoui n’a pas exprimé de regrets sur son dérapage. “Ce que je regrette, c’est que dans ce pays cela ne choque personne que la police doive accompagner les pompiers lorsqu’ils interviennent pour éteindre un incendie.” L’écrivaine n’est pas à sa première polémique. Début octobre, elle avait qualifié l’éditorialiste Jean-Michel Apathie de “collabo”, ce dernier ayant appelé les médias à boycotter Eric Zemmour. 

Plein écran
Capture d'écran. © CNEWS
  1. Maison à vendre à 1 euro en Sicile: ils l’ont fait, ils racontent

    Maison à vendre à 1 euro en Sicile: ils l’ont fait, ils racontent

    Du côté de l’Italie, de nombreux petits villages, de la Sicile du sud jusqu’aux Alpes du Nord, mettent régulièrement en vente des maisons à 1 euro. L’idée est d’attirer de nouveaux habitants pour repeupler des communautés en pleine agonie. Mais qui a osé acheter? Et que s’est-il passé pour ceux qui l’ont fait? CNN a rencontré quelques acheteurs et parmi eux, Patrick Janssen, un homme d’affaires belge.