Plein écran
Capture d'écran © Facebook

Violences policières en France: “J’ai le sida, tu vas crever”

Lors de la mobilisation des “Gilets jaunes”, le 18 janvier dernier, un jeune manifestant en sang, et étendu sur le sol, avait été violemment frappé par un policier. La vidéo avait déclenché une vague d’indignation. Le policier s’est justifié et a décidé de contre-attaquer. Selon, lui la “victime" aurait tenu à son égard des propos menaçants avant de lui cracher au visage: “J’ai le sida, tu vas crever”. 

Le jeune homme a essuyé plusieurs coups de poing sous les regards ébahis de quelques manifestants. L’un de ces témoins a filmé les faits et la séquence s’est propagée comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. La victime âgée de 20 ans serait un militant proche de l’extrême gauche radicale. 

Le policier porte plainte

Malgré ces images accablantes, le policier aurait décidé de porter plainte, relate France Bleu. Il accuse le manifestant de lui avoir “craché au visage, au niveau de la bouche”. Un acte accompagné de menaces verbales: “J’ai le sida, tu vas crever”, aurait-il dit. 

Le policier a été placé sous trithérapie, comme la procédure le requiert dans le cas d’une éventuelle contamination. Deux autres collègues du policier concerné ont également saisi la justice contre le même “perturbateur”, précise France Bleu. 

Le manifestant devant la justice

Le manifestant a été déféré ce lundi au parquet de Paris et va être présenté à un juge en vue d’une éventuelle mise en examen pour violences sur les agents de la force publique. Une enquête est en cours concernant les faits reprochés au policier.