Plein écran

Voici la voiture la moins chère du monde: la Tata Nano

La Tata Nano, la voiture la moins chère du monde, a pris la route vendredi en Inde, avec l'espoir pour le groupe Tata de "révolutionner" les moyens de transport privés du géant asiatique.

Avec un an de retard, ce mini-véhicule ultra bon marché, vendu au prix record de 100.000 roupies (112.735 roupies TTC, environ 1.500 euros) dans sa version de base, était depuis avril chez les concessionnaires du pays.

La président du groupe éponyme, Ratan Tata, a donné en direct à la télévision les clefs au premier propriétaire d'une Nano version "haut de gamme" et couleur argent depuis une concession de Bombay.

Environ 100.000 personnes avaient été sélectionnées par tirage au sort pour avoir "la chance" d'acheter ce que la presse indienne compare à des voitures légendaires comme la Coccinelle et la Ford-T.

En lançant sa Nano le 23 mars, M. Tata expliquait viser les dizaines de millions de foyers indiens positionnés entre les classes urbaines bourgeoises et les milieux défavorisés : ceux-ci s'entassent sur des deux-roues à 1.000 dollars, mais ne peuvent pas s'offrir une petite voiture à 4.000 dollars.

Déjà dévoilée au monde entier en janvier 2008, victime d'un retard en raison d'un changement en catastrophe d'usine de production, la Nano est animée par un minuscule moteur de 624 cm3 de 35 chevaux, qui la fait plafonner à 105 km/h, sans freins ABS, ni direction assistée, ni climatisation.

Tata espère en produire et en vendre 30.000 à 50.000 en Inde cette année, puis de 250.000 à 500.000 annuellement.

Le groupe vise aussi les pays occidentaux, en pleine crise économique. La Nano pourrait débarquer en Europe en 2010-2011 au prix de 5.000 euros avec des équipements répondant aux normes de sécurité et de pollution.

Mais comme partout dans le monde, les ventes de voitures en Inde chutent, sous l'effet de la récession.

Tata Motors, premier constructeur automobile local, a essuyé une perte nette de 25 milliards de roupies (520 millions de dollars) pour l'année budgétaire 2008-2009 (achevée fin mars) contre un bénéfice net de 21,7 milliards de roupies un an plus tôt. Des résultats plombés par l'achat au printemps 2008 à l'américain Ford des marques britanniques Jaguar et Land Rover. (belga)