À partir du 6 juillet, de nouveaux systèmes de sécurité deviendront obligatoires dans les nouveaux véhicules.
Plein écran
À partir du 6 juillet, de nouveaux systèmes de sécurité deviendront obligatoires dans les nouveaux véhicules. © Shutterstock

Voici les systèmes de sécurité bientôt obligatoires dans les nouveaux véhicules

Le 6 juillet prochain, une réglementation de l’Union européenne entrera en vigueur et va rendre obligatoires de nombreux systèmes d’assistance et de sécurité pour les nouveaux véhicules. Certains sont connus et ont déjà fait leurs preuves, d’autres sont quelque peu controversés. Par exemple, chaque nouveau véhicule devra être équipé d’une boîte noire et d’un limiteur de vitesse intelligent. 

  1. La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède généralement pas 15 ans”
    Livios

    La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède générale­ment pas 15 ans”

    La hausse des prix de l’énergie a provoqué un rush sur les panneaux solaires. Lorsque vous demandez un devis, l’installateur ne manque pas de vous proposer de vous équiper, en plus des panneaux, d’une batterie domestique. Le surcoût de plusieurs milliers d’euros en vaut-il réellement la peine? Le site de la construction Livios apporte plus de clarté à la situation.
  1. Emmanuel Macron sort du silence sur les législatives: “Un gouvernement d’union nationale n'est pas justifié à ce jour”
    France

    Emmanuel Macron sort du silence sur les législati­ves: “Un gouverne­ment d’union nationale n'est pas justifié à ce jour”

    “Apprendre à gouverner différemment”: Emmanuel Macron a pris acte mercredi des “fractures” montrées par le résultat des législatives et assuré vouloir “bâtir des compromis” avec ses opposants, appelés à la “transparence” et la “responsabilité”. En revanche, dans cette allocution télévisée de huit minutes depuis l’Elysée, le chef de l’Etat a estimé qu’un gouvernement d’union nationale, hypothèse qu’il a semblé tester auprès de plusieurs dirigeants reçus mardi et mercredi, n’était “pas justifié à ce jour”.