Plein écran
© reuters

Washington dit "oui" à la légalisation du cannabis

La capitale américaine s'est prononcée pour la légalisation du cannabis mardi alors qu'une série de référendums sur des sujets allant de l'avortement à la chasse à l'ours se tenait en marge des élections de mi-mandat aux Etats-Unis.

En plus de voter pour le renouvellement du Congrès ou dans certains Etats d'élire un gouverneur, les Américains se prononçaient dans de nombreux Etats sur des sujets sérieux comme le contrôle des armes à feu ou les OGM, ou beaucoup moins comme les boissons sucrées.

Selon des résultats partiels, les électeurs de Washington DC ont approuvé à 64% contre 29% l'"Initiative 71" qui demande la légalisation du cannabis, une tendance nationale.

Les habitants de Washington pourraient donc bientôt avoir le droit de posséder jusqu'à 57 grammes de marijuana et d'en cultiver jusqu'à six plants sans risquer de poursuites.

"C'est une journée magnifique pour arrêter la guerre de la drogue dans le District de Columbia (DC)", dont "la marijuana a été le moteur", a commenté Malik Burnett, qui militait en faveur de l"'Initiative 71".

Il ajoute que la capitale américaine affiche le taux d'arrestations lié au cannabis le plus élevé du pays, visant principalement des afro-américains.

"La défaite à Washington n'est pas surprenante mais elle est néanmoins décevante", a pour sa part déploré Kevin Sabet, un opposant à la légalisation du cannabis dans l'Oregon, où un référendum similaire se tenait également mardi, avec des premières estimations favorables.