WWF Belgique lance un appel aux dons pour l’Amazonie

L'organisation de défense de l'environnement WWF craint une forte augmentation du nombre d'incendies en Amazonie dans les semaines à venir. Les vents chauds et secs continuent d'alimenter les flammes, explique mercredi l'ONG. Pour poursuivre ses actions et les étendre au Brésil et au Paraguay, le WWF lance un nouvel appel aux dons pour son fonds d'urgence.

Plein écran
Le parc national Otuquis, dans le sud de la Bolivie. © AFP

Grâce au soutien des donateurs belges, du matériel a été fourni en Bolivie. Pour venir en aide au Brésil et au Paraguay, deux pays fortement touchés par les incendies en Amazonie, le WWF lance un nouvel appel urgent aux dons sur le site wwf.be. Le fonds d'urgence a été mis en place le 22 août dernier.

Depuis le début de l'année, les incendies ont ravagé plus d'1,8 million d'hectares en Bolivie dont 1 million dans le département de Santa Cruz. Dans les zones protégées de Tucabaca, Otuquis, San Matias, Nembi Guasu et Paquio, ce sont plus de 450.000 hectares qui sont partis en fumée. Plusieurs communautés de Monteverde ont également été touchées, entraînant la perte presque totale de leurs zones d'exploitation forestière durable. La saison sèche qui s'étend jusqu'à la fin du mois d'octobre pourrait provoquer une expansion rapide des incendies de forêt, craint l'organisation.

Les pompiers ont besoin de drones et d'autres équipements pour déterminer l'emplacement et l'ampleur des incendies. De cette façon, ils peuvent réagir beaucoup plus rapidement. Pour lutter efficacement contre les brasiers, ils ont besoin d'équipements de protection tels que des vêtements ignifuges. Les villages ont également besoin de matériel et d'une formation pour lutter contre les incendies qui se produisent sur leur territoire, souligne le WWF.