Twitter
Plein écran
© Twitter

Au stade ou dans la rue: un sosie de Neymar berne tout le monde à Doha

Eigon Oliver, un sosie de Neymar, a trompé tout son monde en se promenant dans les rues de Doha.

  1. Promos folles au pays des télécoms : offrez-vous un abonnement internet moins cher pour Noël
    Montelco

    Promos folles au pays des télécoms : of­frez-vous un abonnement internet moins cher pour Noël

    Les vacances de Noël approchent. Cela signifie non seulement que vous et vos enfants serez plus souvent à la maison, mais aussi que vous serez beaucoup plus souvent sur internet pour jouer et regarder des films de Noël en streaming, par exemple. Comment garantir une connexion internet suffisante pour toute la famille ? Et à quoi devez-vous faire attention au moment de souscrire un abonnement ? MonTelco.be a mené l’enquête.
  1. Une finale légendaire et un Messi magistral: championne du monde, l’Argentine décroche sa troisième étoile

    Une finale légendaire et un Messi magistral: championne du monde, l’Argentine décroche sa troisième étoile

    Une troisième étoile pour l’Argentine et un Messi qui entre un peu plus dans l’histoire du football. Ça, on peut l’écrire. Ce sont des faits. Pour le reste: soit on est (très) mauvais, soit ce que l’on a vécu n’est pas descriptible avec des mots. Somptueuse, renversante, incroyable, magique…Rien ne semble suffire pour décrire cette finale légendaire. Absents, transparents, inexistants pendant 80 minutes, les Bleus sont revenus de nulle part. Vraiment de nulle part. Relancés par un penalty tombé du ciel (mais justifié), les hommes de Deschamps ont été touchés par cette incroyable magie qui ne peut opérer que dans ce genre de rendez-vous. La suite? Une égalisation dans la foulée, un doublé de Mbappé et un espoir entretenu. Encore impensable 180 secondes plus tôt. Après des prolongations, marquées par des nouveaux buts de Messi et de Mbappé, et une séance de tirs au but irrespirables, la délivrance pour l’Argentine qui n’a jamais renoncé. Le trophée le plus prisé au monde pour l’Albiceleste. La désillusion pour les Bleus. Un moment inoubliable pour tous les amateurs de football de la planète. Merci l’Argentine, merci la France. Merci pour tout.