Neymar
Plein écran
Neymar © Photo News

“J'ai une chance de revenir”: Neymar évoque sa blessure, un retour espéré en huitièmes de finale

“Je suis sûr que j’ai une chance de revenir” pour la suite du Mondial-2022 avec le Brésil, a déclaré vendredi Neymar, victime d’une entorse de la cheville droite jeudi contre la Serbie (2-0) et engagé dans une course contre la montre pour se rétablir.

  1. Nouvelles tensions entre Deschamps et Benzema? Pourquoi l'attaquant des Bleus est en colère

    Nouvelles tensions entre Deschamps et Benzema? Pourquoi l'atta­quant des Bleus est en colère

    Karim Benzema a décliné l’invitation d’Emmanuel Macron d’embarquer dans l’avion présidentiel afin d’assister à la finale de la Coupe du monde ce dimanche après-midi. Selon la presse française, le contact entre l’attaquant du Real Madrid et l’encadrement des Bleus est rompu. La raison? Benzema reprocherait à Didier Deschamps de ne pas l’avoir gardé au sein du groupe pour effectuer sa revalidation au Qatar, afin d’avoir une chance de disputer encore l’un ou l’autre match.
  2. Une finale légendaire et un Messi magistral: championne du monde, l’Argentine décroche sa troisième étoile

    Une finale légendaire et un Messi magistral: championne du monde, l’Argentine décroche sa troisième étoile

    Une troisième étoile pour l’Argentine et un Messi qui entre un peu plus dans l’histoire du football. Ça, on peut l’écrire. Ce sont des faits. Pour le reste: soit on est (très) mauvais, soit ce que l’on a vécu n’est pas descriptible avec des mots. Somptueuse, renversante, incroyable, magique…Rien ne semble suffire pour décrire cette finale légendaire. Absents, transparents, inexistants pendant 80 minutes, les Bleus sont revenus de nulle part. Vraiment de nulle part. Relancés par un penalty tombé du ciel (mais justifié), les hommes de Deschamps ont été touchés par cette incroyable magie qui ne peut opérer que dans ce genre de rendez-vous. La suite? Une égalisation dans la foulée, un doublé de Mbappé et un espoir entretenu. Encore impensable 180 secondes plus tôt. Après des prolongations, marquées par des nouveaux buts de Messi et de Mbappé, et une séance de tirs au but irrespirables, la délivrance pour l’Argentine qui n’a jamais renoncé. Le trophée le plus prisé au monde pour l’Albiceleste. La désillusion pour les Bleus. Un moment inoubliable pour tous les amateurs de football de la planète. Merci l’Argentine, merci la France. Merci pour tout.