Plein écran
Sacha Goëller et William Picard, lors du lancement du produit Lotus Moltonel Sans Tube, le premier papier toilette sans tube à destination du grand public, à l’Olympia, le 21 septembre 2018. © Photo News

Accusation d’escroquerie au sein du groupe “Début de soirée”

Rien ne va plus entre les chanteurs du groupe phare des années 80. Sacha Goëller accuse en effet son acolyte William Picard de l’avoir arnaqué.  

La mésentente aurait commencé en 2001. À l’époque, les deux chanteurs de “Nuit de Folie” travaillaient sur une tournée qui allait permettre au groupe de se produire dans des petites salles, en compagnie de cinq autres grands noms de la scène musicale des années 80. Un jour, William Picard a annoncé à Sacha Goëller qu’il voulait tout arrêter pour se lancer dans une carrière solo. En quelques jours, ce dernier est tombé de haut. Il raconte: “Il avait tout organisé en commençant par le dépôt de marque du groupe à l’INPI, en convainquant le producteur de l’actuelle tournée “Stars 80" d’utiliser le nom de Début de soirée de façon illicite, en ne gardant qu’un seul membre, lui bien sûr”.

Quelque temps plus tard, alors que les deux chanteurs donnent un concert en hommage aux pompiers et aux policiers de Paris, suite à l’attentat au Bataclan, Sacha Goëller apprend avec stupeur que son coéquipier est mieux payé que lui sur la tournée “Stars 80" et que cela dure depuis quatre ans. Claude Cyndecki, le producteur de la tournée, lui dit “tout naturellement” que c’est parce que “William est le leader de la tournée”.

Depuis, ils ont fait quelques apparitions ensemble, comme explique Sacha Goëller au micro de la radio Melody. “Nous restons professionnels”, déclarait-il à l’époque. Mais désormais, c’est donc seul de son côté qu’il reprend le tube “Macumba”. “J’ai repris le chemin des concerts depuis le mois de juin dernier, avec Broome Productions”, a-t-il expliqué.